Aller au contenu


Photo

LE PIRATAGE [Discussion]


  • Veuillez vous connecter pour répondre
70 réponses à ce sujet

#1 Elastico

Elastico

    Nesforumeur

  • Membre
  • 135 messages

Posté 27 février 2013 - 14:07

Pour comprendre la raison de ce Topic, veuillez lire celui-ci : http://www.nesforum....ead.php?tid=492 (si vous avez des suggestions à faire sur l'organisation de cette discussion c'est également là qu'il faut la faire.)

Discussion à propos du piratage



Ici, exprimez, comparez vos avis sur le piratage et débattez. Vous pourrez, pour cela, vous appuyer sur les témoignages des utilisateurs de ce forum concernant leur rapport au piratage. Témoignages disponibles ici :

http://www.nesforum.fr/showthread.php?tid=641

Sur ce, discutez bien, et vous ne foutez pas trop sur la gueule.

__________________________

Liste des témoignages :



#2 kuon

kuon

    くまちゃん

  • Membre
  • 76 messages

Posté 27 février 2013 - 15:21

J'estime que les gens qui crée les films, vidéos, jeux… doivent être rémunérés, je suis pas partisan du modèle actuel, mais il ne faut pas oublier qu'il y a des hommes et des femmes qui bossent derrière. Je suis contre les DRM, les lois du style ACTA et toute ces joyeusetés.

Après, je pense que les œuvres cinématographique, vidéoludique et autres devraient être disponibles gratuitement à tout un chacun, par exemple 1 an après la sortie, en 480p (ces limitations pour inciter ceux qui en ont les moyens de payer, par pour pénaliser ceux qui peuvent pas). Il y a déjà wikipedia et d'autres recueils en ligne gratuit (du style http://www.ebooksgratuits.com ou autre) pour l'écrit. Pour la vidéo il y a bien youtube/dailymotion, mais j'imagine une bibliothèque de films/vidéos/jeux plus structurée en libre accès. Les coûts de cette mise à disposition en libre accès devraient facilement pouvoir être couvert par la marge faite sur les utilisateurs payant.

Concernant le piratage, le droit d'auteur, la création, la culture je n'ai pas la prétention d'avoir une solution ou même un embryon de réponse, mais je lirais attentivement ce que vous avez à dire.

#3 Noob Suprême

Noob Suprême

    Pourrisseur de Radio Usul

  • +18
  • 134 messages

Posté 27 février 2013 - 17:09

Perso ma position est simple :
1) Chacun paie en fonction de ses moyens.
2) Quelqu'un qui pirate quelque chose qu'il n'aurait jamais acheté de toute façon n'est pas un pirate, juste un curieux.
3) Chacun devrait pirater *le moins possible*, en tenant compte des proposition 1) et 2).

=> L'argent ne devrait jamais être un obstacle à l'accès à la culture, mais n'oubliez pas de passer à la caisse si vous le pouvez.

#4 Elastico

Elastico

    Nesforumeur

  • Membre
  • 135 messages

Posté 27 février 2013 - 17:15

Après, je pense que les œuvres cinématographique, vidéoludique et autres devraient être disponibles gratuitement à tout un chacun, par exemple 1 an après la sortie, en 480p (ces limitations pour inciter ceux qui en ont les moyens de payer, par pour pénaliser ceux qui peuvent pas).


Un an après la sortie, c'est un peu juste non ? :D (j'ai bien compris que c'était seulement à titre d'exemple ;) )

Enfin, ça ne réglerait pas leur problème, à ces vendeurs-là. Si le film est dispo en 1080p ailleurs et gratuitement, je ne vois pas pourquoi, si j'étais avide de films, je me taperai la version 420p gratuite, alors que je pourrais trouver la qualité Blue-Ray ailleurs et illégalement. (déjà qu'une vidéo de speedrun sur youtube disponible seulement en 720p me fait grincer des dents). J'imagine que l'aficionado de cinema, que je ne suis pas, ne s'en contentera pas.

En gros, qu'est-ce qui motiverait une personne qui télécharge des films en qualité de malade à se dire :"bon, j'arrête, je me contente de la moins bonne qualité qu'on me propose officiellement" ?

Je serais aussi curieux de voir, dans les témoignages, s'il y a des gens qui paient pour une vidéo à la demande chez dailymotion, ou sur les chaînes V.O.D. de leur box internet.

#5 Ikakura

Ikakura

    Rainbow Dash is best pony

  • Membre
  • 53 messages

Posté 27 février 2013 - 17:27

Yo.

Étudiant le cinéma, je suis confronté au problème de récolte des ressources. Alors soit je vais à la bibliothèque en priant pour qu'il y ait le film que je cherche, soit je le télécharge. La plupart du temps, ce sont des films de 1920, où leurs réalisateurs sont morts depuis bien longtemps. De même pour la musique, pourquoi devrais-je acheter un album de Joy Division alors que le leader Ian Curtis est mort depuis 80? Je récompense qui dans l'affaire; les musiciens ayant refondés un groupe à coté ?

L'argent va principalement aux majors qui sont là pour faire la promotion et la production des artistes et les niquant avec le droit d'auteurs. Aujourd'hui, avec Internet, nul besoin de production et la promotion peut se faire autrement : les majors disparaissent progressivement et c'est tant mieux. Comme aime le dire Realmyop, le support ne devrait pas être décisif sur l'achat d'un produit. Vous achetez un Vinyl des Beatles en 1960 et lorsque le même album sort sur CD, vous devez le repayer, alors que 95% de son prix vient des droits que vous avez théoriquement déjà acheté. Alors évidemment, comment prouver que vous les avez ? ça, j'en sais rien ( pourquoi pas une Carte Culture, à même titre que la carte vitale ? bon, c'est très bureaucrate mais c'est une idée). Bref, c'est comme acheter Crash 3 sur sa PS3 en dématérialisé, ça n'a aucun sens, si vous l'avez déjà.

Bref, l'Humble Indie Bundle me semble être une solution intéressante : les artistes sont récompensés grâce aux dons. Si la donation devient quelque chose de banal, de normal, ça peut devenir vraiment classe.

J'ai un peu écrit de la merde mais voilà : vive la culture libre, vive le piratage et nik le systeme.
(J'ai l'impression d'avoir fait l'apologie du vol culturel mais en fait c'est surtout parce que j'ai pas de blé)

#6 Doc Magoo

Doc Magoo

    Music Addict

  • Membre
  • 139 messages

Posté 27 février 2013 - 18:32

Techniquement c'est pas du vol. Le vol est toujours la soustraction de quelque chose. Un vol culturel, c'est par exemple quelqu'un qui prend un enregistrement de quelqu'un d'autre et qui le publie en faisant croire que c'est son oeuvre.

Sinon je suis tout à fait d'accord avec toi sur le problème des supports. Il y a 50 ans, la musique c'était du plastique. Maintenant, c'est des octets. C'est un non-sens total de vendre quelque chose d'immatériel comme si c'était du matériel. Pendant des dizaines d'années, les intérêts des artistes et des industries qui matérialisaient leur travail étaient les mêmes. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Il faut que les artistes se saisissent eux-mêmes du problème et se débarrassent de gens dont ils n'ont plus besoin et qui les spolient depuis trop longtemps. On pourra pas le faire pour eux. Alors, certes ce sera dur, compliqué et chiant mais ce sont les seuls ayant la légitimité pour le faire.

#7 Lazaer

Lazaer

    Assistant to the Regional Manager

  • +18
  • 1 024 messages

Posté 27 février 2013 - 18:58

J'ai oublié de dire que le téléchargement peut-être utile aussi avant d'acheter un produit, par exemple on a envie d'un jeu on le télécharge au lieu de l'acheter et on est vraiment déçu donc on le vire direct. Oui sa s'appelle la démo mais ça n'existe pas sur tout les supports.
Pareil pour les films j'ai souvent était déçu d'un film mais je me dis, ouf heureusement je l'ai téléchargé hein si j'avais payé cette merde...

#8 Crakerbarel

Crakerbarel

    Nesforumeur

  • Membre
  • 12 messages

Posté 27 février 2013 - 19:09

Bonsoir.
ha, encore un défouloir sur les méchants majors !
Plaisanterie mis à part, je crois qu'on est tous d'accord pour dire que :
1 : se faire du fric sur le dos d'un cadavre rongé par les vers depuis 20 ou 30 ans, c'est pas très chic (surtout que the Doors, The Beatles, Pink floyd et compagnie rapportent encore un max,)
2 : se faire du fric en sortant Star Wars en K7, puis en coffret K7, en DVD, coffret DVD, DVD avec bonus et coffret DVD avec bonus, BD remastérisé, remastérisé avec bonus, avec les sourcils de la princesse refait en HD, puis en HD1080p puis en 3D pourrie, en vraie 3D... c'est aussi prendre les gens pour des cons.
3 : ne pas pouvoir revendre, léguer, donner sont contenu itune, steam ou autre c'est abusé.

Il nous faudrait proposer des solutions. Pour ma part il faut commencer par changer l'angle d'approche :
1 : certains brevets industriels "tombent" dans le domaine public au bout de 5ans. Pour un film, si il ne fait pas son chiffre dans les 6/12mois, tout le monde s'accorde pour dire que c'est un échec commercial. c'est pas en le gardant 20ans dans les cartons qu'il va rapporter subitement du fric. Donc les droits servent à ceux qui ont des licences qui ont eu un succès dans les premières années, pour ressortir tout un tas de merde dérivées et emmerder au passage les moddeurs style MERP pour le seigneur des anneaux. Rendre public une œuvre entre 5 et 10ans après sa sortie n'est pas abusé ama.
2 : Au delà d'un certain temps/succès qui reste impossible à déterminer, une œuvre est encore mois un produit commercial car elle fait partie de la culture générale. Elle inspire d'autres œuvres et un public. Limiter cette propagation au non de "je préfère attendre et sortir un album collector hors de prix avec une affiche pourrie dedans" est mesquin. Pire, ça ne rend pas service à l’œuvre qui au contraire d'un tableau qui est unique, prend tout son intérêt dans sa diffusion mais surtout son accès possible pour tous (reproduction en série de l’œuvre). Nombre de petites maisons d'édition fouillent dans les cartons des œuvres publiques pour rééditer des artistes tombés dans l’oubli à cause de leurs non-rentabilité "mais bon" dirons les majors, "Si ça peut nous rapporter du fric au dernier moment, on ne va pas s'en priver".
3 : Stallman à créer la licence GNU en instaurant le copyleft. "mais ça ne rapporte pas de fric !" chantaient en cœur les septiques de tout poils, "si, regardez comment on s'y prend" à répondu Stallman. La production de licences libres n’empêchent pas de se faire de l'argent en proposant du support payant, des versions pour entreprises, des produits annexes, etc. Un film peut être remboursé avec ses goodies, ses sorties au cinéma, le don du public, l'achat de versions collector (mais des vraies), etc. Pareil pour un groupe musical avec les concerts, etc.

Voilà ce que j'en pense :p
[edit]

Techniquement c'est pas du vol. Le vol est toujours la soustraction de quelque chose. Un vol culturel, c'est par exemple quelqu'un qui prend un enregistrement de quelqu'un d'autre et qui le publie en faisant croire que c'est son oeuvre.


Je suis d'accord et pas d'accord avec toi. Le cas que tu montre est du plagiat, une forme de vol. mais le dématérialisé représente un travail, même si ce n'est que de l'information. c'est comme ça que la loi prend la chose, et je pense qu'elle a bien raison. L'argent, jusqu’à un certain niveau on va dire, est aussi une forme de juste rétribution et de satisfaction. Par contre je vois le vol au niveau de Itunes par exemple : si le service ferme, toutes les musiques que tu as payées, tu pourras te les mettre dans >insérez partie désagréable de votre choix<...

#9 Luji

Luji

    Nesforumeur

  • Membre
  • 344 messages

Posté 27 février 2013 - 21:49

Après, je pense que les œuvres cinématographique, vidéoludique et autres devraient être disponibles gratuitement à tout un chacun


Je suis tout à fait d'accord avec toi Kuon, il faut trouver un moyen pour rémunérer ceux qui doivent l'être tout en proposant un contenu gratuit, je n'ai pas encore la solutions mais espérons qu'elle sera trouvée, sinon celui qui a les moyens de ne se payer qu'un CD un livre un film par mois doit se contenter que de ça?
Sinon personnellement lorsque j'achète un album (surtout ça que j'achète) j'essaye au maximum de privilégier les labels indépendants. Les majors ne donnant que 3% des recettes aux artistes.

#10 kuon

kuon

    くまちゃん

  • Membre
  • 76 messages

Posté 27 février 2013 - 23:25

Ouai, d'ailleurs, concernant les 3% d'argent reversé, j'aimerais souligner qu'Apple, malgré la plateforme fermée et tout et tout (on va pas revenir là-dessus), reverse 70% aux développeurs. Donc si eux y arrivent, les majors ont de la marge.

#11 Ravenor

Ravenor

    Arpenteur de pixels

  • Membre
  • 185 messages

Posté 28 février 2013 - 00:06

Existe t-il vraiment un problème lié au piratage ? Ca fait des années qu'on en parle, et je ne vois pas les acteurs, réalisateurs et producteurs être au chômage pour autant ...
Je viens d'écouter avec un peu de retard ( beaucoup ? ) le dernier Radio Usul, où Karim parle d'Alexandre Astier et de son point de vue sur la chose : Merde ! j'aime beaucoup ce type, mais il est vrai que s'il n'y avait pas eu Kaamelott avant, je l'aurai de suite rangé avec tout les pauvres cons qu'on croise habituellement à la télé ( enfin, c'était une interview du comic-con, du net, car lui-même dit ne pas aimer la télé ).
Les écrivains, éditeurs ( livres ou jeux vidéo ), musiciens sont ils dans la mouise aujourd'hui ? je n'ai pas l'impression, en tout cas on entend bien plus parler des pertes d'emplois dans la métallurgie / sidérurgie et bien d'autres secteurs que celui du divertissements. Les Virgins ferment ? à cause du piratage ? je ne pense pas.
Alors Alexandre A. comme plein d'autres peuvent crier au vol / crime, mais la plus grande majorité des personnes se plaignant du piratage ne sont pas tellement touchées. Il y a peut être des personnes impactées, à la toute fin de cette chaîne de production, mais pas plus qu'ailleurs. Le véritable problème étant, on le sait tous, l'argent.

Il y a mille et une raisons de pirater un produit, et pour moi la seule personne amendable étant celle possédant les moyens financier pour acheter ce produit mais refusant de le faire, juste pour " faire chier le monde ". Mais c'est pas lui qui va causer beaucoup de soucis à ces industries qui, je me répète, semblent plutôt bien se porter.


Ensuite :

Bonsoir.
ha, encore un défouloir sur les méchants majors !
Plaisanterie mis à part, je crois qu'on est tous d'accord pour dire que :
1 : se faire du fric sur le dos d'un cadavre rongé par les vers depuis 20 ou 30 ans, c'est pas très chic (surtout que the Doors, The Beatles, Pink floyd et compagnie rapportent encore un max,)
2 : se faire du fric en sortant Star Wars en K7, puis en coffret K7, en DVD, coffret DVD, DVD avec bonus et coffret DVD avec bonus, BD remastérisé, remastérisé avec bonus, avec les sourcils de la princesse refait en HD, puis en HD1080p puis en 3D pourrie, en vraie 3D... c'est aussi prendre les gens pour des cons.
3 : ne pas pouvoir revendre, léguer, donner sont contenu itune, steam ou autre c'est abusé.

Il nous faudrait proposer des solutions. Pour ma part il faut commencer par changer l'angle d'approche :
1 : certains brevets industriels "tombent" dans le domaine public au bout de 5ans. Pour un film, si il ne fait pas son chiffre dans les 6/12mois, tout le monde s'accorde pour dire que c'est un échec commercial. c'est pas en le gardant 20ans dans les cartons qu'il va rapporter subitement du fric. Donc les droits servent à ceux qui ont des licences qui ont eu un succès dans les premières années, pour ressortir tout un tas de merde dérivées et emmerder au passage les moddeurs style MERP pour le seigneur des anneaux. Rendre public une œuvre entre 5 et 10ans après sa sortie n'est pas abusé ama.
2 : Au delà d'un certain temps/succès qui reste impossible à déterminer, une œuvre est encore mois un produit commercial car elle fait partie de la culture générale. Elle inspire d'autres œuvres et un public. Limiter cette propagation au non de "je préfère attendre et sortir un album collector hors de prix avec une affiche pourrie dedans" est mesquin. Pire, ça ne rend pas service à l’œuvre qui au contraire d'un tableau qui est unique, prend tout son intérêt dans sa diffusion mais surtout son accès possible pour tous (reproduction en série de l’œuvre). Nombre de petites maisons d'édition fouillent dans les cartons des œuvres publiques pour rééditer des artistes tombés dans l’oubli à cause de leurs non-rentabilité "mais bon" dirons les majors, "Si ça peut nous rapporter du fric au dernier moment, on ne va pas s'en priver".
3 : Stallman à créer la licence GNU en instaurant le copyleft. "mais ça ne rapporte pas de fric !" chantaient en cœur les septiques de tout poils, "si, regardez comment on s'y prend" à répondu Stallman. La production de licences libres n’empêchent pas de se faire de l'argent en proposant du support payant, des versions pour entreprises, des produits annexes, etc. Un film peut être remboursé avec ses goodies, ses sorties au cinéma, le don du public, l'achat de versions collector (mais des vraies), etc. Pareil pour un groupe musical avec les concerts, etc.


Y'a plein de choses intéressantes, cela dit John Carpenter serait un clochard si il n'y avait pas eu les VHS et DVD, etc ... Donc encore une fois, le piratage oui si tu peux pas faire autrement, mais quand t'as du blé,non, sinon pour quoi ? Car dans des cas comme celui-là, ça peut réellement porter préjudice.

Bref, réglons le problème de l'argent et pas celui du piratage, c'est comme le mariage pour tous :rolleyes: c'est un faux débat.

#12 HenryFonda

HenryFonda

    Quidam

  • Membre
  • 1 668 messages

Posté 03 mars 2013 - 11:08

j'écoute actuellement le radio usul du 25/02, Karim dit "Alexandre Astier est un gros con quand il parle d'internet" en référence a cette video :

http://youtu.be/TnuIdumwjtg

Je trouve pourtant son argumentation assez solide, Je serais curieux de connaître sa contre argumentation (a Karim).

Je sais bien que, évidement les choses ne sont pas si simple, les majors, les ayants droit, la SACEM, la pub,,, etc, il y a beaucoup de choses a repenser certes, de nouveaux modèles éco a mettre en place.
J'ai vu les video de Benjamin Bayart,, etc. Mais il me semble incontestable que : tout gratuit = plus d'argent pour produire = des prod amateurs.

Perso ca ne me dérangerais pas tant que ça,,, en effet, a mon avis 300 millions de $ pour un "film" c'est trop !


Pour en revenir à la position d'Alexandre Astier (dont parlait Cable sur le forum Radio Usul). Astier me semble sincère, et n'a pas l'air du gros richard qui pense que les pauvres n'ont pas à avoir l'accès à la culture. Sauf qu'il blâme les spectateurs, en oubliant qui s'en met réellement pleins les fouilles. Certes, le piratage cause un manque à gagner pour les artistes (même si beaucoup de pirates n'aurais jamais acheté ce qu'ils téléchargent, on ne peut pas nier que, même quand on est fan, il est difficile de résister à un accès instantané et gratuit), mais il a crée toute une génération de boulimiques de culture. Avoir un accès gratuit à des œuvres permet de ne pas opérer une sélection, qui nous ferait passer à côté des films moyens, ni trop d'auteur ni trop grand spectacle.
Ravenor, tu évoques Carpenter a juste titre, jamais je n'aurais payé pour le DVD de Jack Burton ou d'Invasion L.A. Il n'empêche que ces films sont des perles, et que s'ils passent au cinéma d'à côté de chez moi, je dépenserai 5€ pour les voir sur grand écran.

Il faut donc rappeler à M. Astier que, sans téléchargement, beaucoup moins de monde aurait été en mesure de comprendre les codes de Kaamelott, et des les apprécier. Bref, internet a éduqué des gens sans le sous (mais aussi des bourgeois, hein) qui peuvent aujourd'hui aller au cinéma et acheter des DVD.

T.008

Du coup je télécharge comme un bourrin, pour pouvoir regarder tranquille en VO peu après la sortie, et SI quelque chose me plaît et SI j'ai les moyens, alors j'achète le DVD. Par exemple j'ai pas encore les sous mais j'ai prévu d'acheter la complète de plusieurs séries, comme Kaamelott, Game of Thrones, Battlestar Galactica et bien d'autres. Si je n'avais pas pu les télécharger, je ne les aurai pas vues (bon sauf Kaamelott vu que c'est français, donc j'ai pu voir à la télévision), donc je ne les aurais sûrement pas achetées (j'vais pas investir plusieurs dizaines d'euros dans une saison si je ne connais pas la qualité de la série).


C'est exactement ce que j'ai fait. Devant le culte que je voue à Kaamelott, je me suis acheté l'intégrale en DVD (elles sont en plus magnifiques). J'en ferai peut-être de même avec The Wire. Y'a quand même des œuvres qui me font culpabiliser de ne pas avoir payé.

Sinon, pour participer à la recherche de solutions, je ne serais pas contre payer 10€ en plus à mon FAI tous les mois pour une licence globale. Cela supposerait que le FAI soit capable:
1) De proposer un catalogue total et légal de tout ce qui se fait au niveau culturel. Livres, films musique, jeux (faudrait peut-être créer un catalogue public, géré par le ministère de la culture ou je ne sais quoi).
2) De redistribuer cet argent équitablement en fonction des téléchargements
Je pense que je ne serais pas le seul à accepter de payer.

#13 Aperture

Aperture

    PNJ hostile

  • Membre
  • 100 messages

Posté 03 mars 2013 - 12:48

Pour donner mon point de vue sur cet interview que je trouve très nul, ce qui m'énerve le plus c'est quand il se moque clairement des pirates, oui pour certaines personnes (dont moi) le piratage c'est toute une culture, et on ne dit pas ça pour justifier le fait de rien payer et de préférer la facilité, j'ai mon avis sur le piratage de film/jeux/musiques qui diffère, et je vais poster dans le topic témoignages, mais quand même, les artistes français qui se plaignent toujours du piratage c'est bien facile de toujours accuser cela, les trucs qui marchent les mieux sont toujours les plus piratés, et c'est quoi le mal là-dedans ?
Le piratage n'est pas une perte financière pour eux, c'est même un gain en notoriété puisque cela aide à se faire connaitre, diffuser, et n'a jamais empêché les gens de payer. Perso sa série je l'aime pas, et j'ai pas la télé, et si un jour je veux vraiment m'y mettre pour essayer de changer mon avis là-dessus j'irais la télécharger illégalement, c'est très probable que je n'aime toujours pas donc je laisserais tomber, mais si jamais je trouve ça super cool c'est aussi très probable que je paye. Alors je suis quoi ? un connard de pirate qui chie sur les pauvres artistes qui galèrent ou bien un gentil qui paye pour tout ce qu'il regarde et écoute ?

De toutes façons comme l'a très bien dit Ravenor, je me demande vraiment s'il existe un problème lié au piratage, c'est juste une minorité d'artiste casse c***** qui peuvent pas blairer ça.
Si un ami à moi possède la série et me la copie sur mon pc, et que je la copie à mes potes et ainsi de suite, est-ce que cela est considéré comme du piratage ? Pourtant seul mon pote l'a piratée, non c'est de la copie, et cela existe depuis la vhs et la k7, et être contre ça emmène des dérives terribles comme les DRM, les abus sur le copyright, droits d'auteurs et toute cette saloperie.
Ca en fait peut être rire certains de se battre pour une distribution libre, un combat d'attardés qui ne veulent juste pas payer par flemme et parce qu'ils sont radins et détestent les artistes, et pourtant dans beaucoup de milieux musicaux (tout ce qui est militant etc) et vidéoludiques (scène indé etc) ça se passe comme ça, tous les gens qui s'essaient à ça méritent un soutien énorme, et quant à ceux qui râlent tout le temps, j'incite tout simplement à pirater leurs oeuvres. Et ouais c'est un sujet qui me passionne, mais quand je vois des itw comme celui d'Astier ça m'énerve. Enfin j'espère pour lui qu'il a revu son avis depuis, même si j'aime pas sa série, j'ai toujours bien aimé le perso, et je partage beaucoup de ses avis sur divers sujets, mais sur celui-là c'est juste pas possible.

Edit : J'allais oublier un petit lien http://korben.info/a...nt-illegal.html

#14 Elastico

Elastico

    Nesforumeur

  • Membre
  • 135 messages

Posté 03 mars 2013 - 15:54

Aperture> Un ami à toi fait un CD, il bosse dessus pendant un an, c'est de l'auto-prod, auto-distribution. Ce qui lui permettra d'en faire un autre, ou de se renflouer sur l'investissement dans le matos, c'est les 5 à 9€ qu'il encaisse par CD vendu.On part du principe que ton ami, lui, ne veut pas que ça traine sur le net, il veut vendre son vrai beau CD, avec l'artwork qui pète dans sa jolie boîte neuve, il veut que son œuvre soit vue et entendue comme ça, et pas en MP3 avec un bitrate moisi. Il s'est fait chier à équaliser le tout pour que dès que tu mets la galette dans un appareil le son soit excellent sur à peu près tous les supports. Une fois que tu lui as acheté son CD, tu le fous direct dispo sur torrent en te disant que ça lui fera de la pub ? Ou tu dis plutôt à tes autres potes "eh y a Manolo qu'a sorti son album, tu peux lui en acheter un, c'est excellent."

#15 Aperture

Aperture

    PNJ hostile

  • Membre
  • 100 messages

Posté 03 mars 2013 - 17:46

Je n'ai jamais dis qu'on devait tout mettre sur internet, mais là ton raisonnement ça fait un peu comme si les gars qui distribuaient tout librement faisaient de la moins bonne qualité. Qu'il veuille pas que ce soit sur internet de suite c'est totalement normal. Plein de gens font des trucs de dingues avec des livrets super classe ou des pochettes de ouf, et c'est pas une excuse pour dire "ma musique je la vend parce que c'est pas de la merde", mais qu'il dise "ma musique je la vend pour pouvoir bouffer", si tel est son cas.
Je dis pas que 5 à 9€ c'est cher, je paye mes 33tours dans les 15€ généralement, et ouais les pochettes et les livrets sont trop cools mais je m'en fous un peu, ça me dérange pas de payer pour, même en prix libre je paye entre 5 et 10€ généralement, mais je paye pas parce que c'est trop classe et que le son est pas mauvais, ni parce que tout travail mérite salaire ou pour payer son matos, je paye parce que j'aime sa musique et que s'il s'auto produit, ça lui fera plaisir de toucher un peu d'argent. Le problème c'est pas de vendre sa zik, c'est de dire que parce que le gars s'est fait chier il mérite qu'on paye, moi je trouve pas, je paye s'il est sympa et que j'aime sa musique, et que ses propos sont intéressants, et encore plus si le son est crade, j'aime ça.
Alors si j'avais un pote qui disait qu'il faut payer parce qu'il a trop bossé et qu'il doit s'acheter du matos, j'inciterais les gens à voler son cd (tout comme je l'ai fait pour celui qu'on avait fait avec des amis ainsi qu'un beau livre avec).

#16 Cable

Cable

    sociologiquement ambigu

  • +18
  • 208 messages

Posté 03 mars 2013 - 18:34

le piratage c'est toute une culture



J'imagine que peut être comme moi, tu englobes dans ce terme, différentes choses qui sont d'une manière ou d'une autre intiment liées : le manifeste crypto anarchist, l'Ethique du hacker, Temporary Autonomous Zone, le transhumanisme, Noosphère, Wired, les darknet,, et plein d'autre truc,,,

Mais, ça m’embête un peu qu'on se serve cette « culture » et de « l'internet libre » (Je ne dis pas que c'est ton cas) pour justifier ce qui reste du vol de contenu, sans la propriété intellectuelle, les brevets, on aurait pas pu financer les recherches grâce au quelle on a accès aujourd'hui au toute un tas de chose, confort, high tech, etc

Si on a quelques chose contre Universal et compagnie, il faut boycotter purement et simplement leur produits, pas les consommer gratuitement, Et comme ça été dit en partageant leur produits on contribu a leur notoriété,,, alors...

#17 Aperture

Aperture

    PNJ hostile

  • Membre
  • 100 messages

Posté 03 mars 2013 - 18:48

Hmm le confort et l'high tech je vois pas tellement de quoi tu parles perso, la propriété intellectuelle et les brevets selon moi n'ont jamais servi à rien dans la musique, et je pense que c'est toujours le cas, ils sont juste là pour taxer les gens et engraisser le système. Tout ce que j'écoute et que je consomme musicalement sont des trucs sans aucuns brevets ou droits d'auteurs, et pourtant ils existent bel et bien et moi même je leur file de l'argent. Mais si j'aime bien un groupe sous universal, c'est clair et net que j'irais pas l'acheter, mais j'aurais bien envie de l'écouter aussi, et je pense qu'on peut parler de vol dans ce cas-là, mais beaucoup d'artistes sont pour ça, et là est-ce qu'on peut parler de vol ou juste de moyen de diffusion ?

Évidemment que je parle de tout ça dans le terme piratage, ce sont des idées que je défends, mais je m'en sert pas du tout pour justifier le vol puisque moi même avec la musique je le pratique quasiment pas, je défends tout ça mais ce que je justifie c'est juste avec mon point de vue, après, on a tous une approche différente de la musique ou du cinéma. Et puis cette culture-là, je doute qu'elle prône les brevets et compagnie tout de même.

#18 Cable

Cable

    sociologiquement ambigu

  • +18
  • 208 messages

Posté 03 mars 2013 - 19:11

Et puis cette culture-là, je doute qu'elle prône les brevets et compagnie tout de même.



Oui, tu as totalement raison sur ce point, autant pour moi, mais je ne suis pas totalement en accord avec ces philo là.

Je suis vraiment pas un spécialiste, mais l'impression que j'ai c'est : les mec qui ont bossé sur la conception du walkman, des techniques de mastering, des premiers logiciels de zik, des proceseurs, du micro-ondes, du mp3 etc,, Pour le faire, ils ont eu besoin d'argent, et on a bien voulu leur donner cette argent uniquement parce qu'il allait y avoir un retour sur investissement, parcque il y avait moyen de faire un ptit billet en sommes... :)

Si une invention, une idée, a partir du moment où elle est dévoilée au public peut etre copiée, appropriée par tous le monde, elle rapportera beaucoup moins. Plus personne ne voudra investir les millions que nécessite la R&D d'une nouvelle techno. Personne n'est assez philanthrope pour ça, en tous cas pas les personnes qui sont capables d'investir les millions,,,

#19 Farindel

Farindel

    Master of the sushi

  • Membre
  • 423 messages

Posté 03 mars 2013 - 20:00

On parle de musique, de films, de livres ou bien de brevets et de recherche là ? :D

#20 Cable

Cable

    sociologiquement ambigu

  • +18
  • 208 messages

Posté 03 mars 2013 - 20:32

Ben, c'est un peu lié non ? Disons plusieurs facettes d'un même problème, la propriété intellectuelle....

#21 Zanzibar

Zanzibar

    Planqué

  • Membre
  • 30 messages

Posté 04 mars 2013 - 12:02

On parle de musique, de films, de livres ou bien de brevets et de recherche là ? :D


Article L112-2
Sont considérés notamment comme oeuvres de l'esprit au sens du présent code :

1° Les livres, brochures et autres écrits littéraires, artistiques et scientifiques ;

2° Les conférences, allocutions, sermons, plaidoiries et autres oeuvres de même nature ;

3° Les oeuvres dramatiques ou dramatico-musicales ;

4° Les oeuvres chorégraphiques, les numéros et tours de cirque, les pantomimes, dont la mise en oeuvre est fixée par écrit ou autrement ;

5° Les compositions musicales avec ou sans paroles ;

6° Les oeuvres cinématographiques et autres oeuvres consistant dans des séquences animées d'images, sonorisées ou non, dénommées ensemble oeuvres audiovisuelles ;

7° Les oeuvres de dessin, de peinture, d'architecture, de sculpture, de gravure, de lithographie ;

8° Les oeuvres graphiques et typographiques ;

9° Les oeuvres photographiques et celles réalisées à l'aide de techniques analogues à la photographie ;

10° Les oeuvres des arts appliqués ;

11° Les illustrations, les cartes géographiques ;

12° Les plans, croquis et ouvrages plastiques relatifs à la géographie, à la topographie, à l'architecture et aux sciences ;

13° Les logiciels, y compris le matériel de conception préparatoire ;

14° Les créations des industries saisonnières de l'habillement et de la parure. Sont réputées industries saisonnières de l'habillement et de la parure les industries qui, en raison des exigences de la mode, renouvellent fréquemment la forme de leurs produits, et notamment la couture, la fourrure, la lingerie, la broderie, la mode, la chaussure, la ganterie, la maroquinerie, la fabrique de tissus de haute nouveauté ou spéciaux à la haute couture, les productions des paruriers et des bottiers et les fabriques de tissus d'ameublement.


source Legifrance

Donc effectivement, en droit français, la propriété intellectuel recouvre aussi bien Plus Belle la vie que les médicament contre n'importe quelle maladie mortelle, et c'est bien là le problème...

#22 Farindel

Farindel

    Master of the sushi

  • Membre
  • 423 messages

Posté 04 mars 2013 - 13:30

Je pointais juste le fait que pour l'instant on ne s'était intéressés simplement qu'aux produits culturels et donc que la contre-argumentation de Cable me semblait totalement hors sujet :D
D'ailleurs rien n'empêche le domaine légal de s'adapter et de proposer des visions différentes pour ces deux sphères. Après tout, ce sont deux marchés totalement différents.

#23 pab

pab

    Tchic ! Tchac ! Bang ! Ploc.

  • Membre
  • 172 messages

Posté 04 mars 2013 - 18:04

@Farindel : sa comparaison tient un sigle anglophone et affreux : ROI. Retour Sur Investissement en français. Autrement, des gens, producteurs, éditeurs, marketeurs et distributeurs, B2B ou B2C, s'engagent dans le processus de publication d'un livre/film/logiciel/projet innovant, parce qu'ils savent que le mec qui a eu l'idée du truc, qui en est possesseur est :
• Protégé, et donc, le produit aussi.
• Leur fait confiance (via contrats)

#24 Cable

Cable

    sociologiquement ambigu

  • +18
  • 208 messages

Posté 04 mars 2013 - 19:02

désolé si ma comparaison était hors sujet, je voulais simplement mettre en avant le fait que pour la création, que ce soit de la musique ou une machine laver, ca coûte du pognon. Et que si ca rapporte moins que ce que ça a couté, vas y avoir un souci, c'est tout :).

Après comme je le disais dans mon premier post, les budgets se sont envolés 100 millions pour un GTA 4 ou 380 millions pour Avatar, c'est peut être trop dans le climat technolohique actuel. Je ne pense pas qu'on puisse faire cohabiter une idéologie de partage plus ou moins gratuite de la culture et des coût comme ça.

#25 No Resorb

No Resorb

    Nesforumeur

  • Membre
  • 38 messages

Posté 04 mars 2013 - 21:05

D'un autre côté, GTA 4 et Avatar ont probablement été pensés à la base plus comme des produits de consommation et de divertissement que comme des produits culturels. Donc le "piratage culturel", ça me paraît un peu léger comme excuse pour ce genre de produits. On fait des trucs pas bien, faut assumer un minimum.


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)