Aller au contenu


Photo

Débat sur la légalisation/dépénalisation du cannabis (thérapeutique ou non)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
98 réponses à ce sujet

#51 Eclusier

Eclusier

    Nesforumeur

  • Membre
  • 211 messages

Posté 26 juin 2013 - 20:18

@dorel: c'est dommage que tu te scandalises pour un terme qui n'a pas qu'un seul sens mais qui, de fait, n'en n'a qu'un pour les gros connards... De plus si les fumeurs de oinj préfèrent fumer que du végétal et qu'ils en ont potentiellement les moyens (et pas financiers bien sûr) ce serait dommage de pas essayer de gueuler pour donner sens à tout ça. Parce que pour faire arrêter la construction actuelle des bagnoles c'est un peu plus compliqué à mon avis...

 

Ah. Tu veux élargir le débât mais sans vraiment suivre le sujet donc... Ben crée un topic et vois si les gens sont réceptifs, parce que tes arguments sont tout à fait pertinents (à mon sens) mais sortent clairement du cadre là. Une fois de plus c'est un peu dommage.

 

Et pour finir, le terme "nettoyer" est maladroit certes... mais il ne tient qu'à toi d'essayer de faire changer les gens de vocabulaire. Après un tel post les gens vont peut-être se dire que les anar sont juste des mecs vénères qui n'aiment personne...



#52 dorel

dorel

    oisif

  • Membre
  • 125 messages

Posté 27 juin 2013 - 00:58

C'est moi ou t'as lu la moitier de ce qui a été dit ?

Par ce que t'as l'air plus intéresser par les problème sociaux de tes cités que par le reste. Pour ça ya ptete d'autres chose à faire que régler le problème drogues.

Ce sujet intéresse plus les consommateurs et producteurs que les vendeurs/trafiquants. Tu as l'air aussi d'oublier qu'il y a pas que la banlieu parisienne en france et par exemple ici dans le sud j'aimerai pour faire ma petite plantation perso sans pouvoir être inquiété et pouvoir fournir et échanger avec mes amis proches.

Alors ptete qu'en tant que banlieusard ça te défrise que certains ne passent pas par les traffiques et que çane les touchent pas ce qui se passe en banlieu mais ça existe. Et ces personnes là désirent une légalisation du cannabis pour des idée qui ont l'air de te parraitre d'ordre socondraire.

 

 

1) Non je n'ai pas lu la moitié de ce qui a été dit, je crois même que parler des conséquences sociales de la légalisation fait partie intégrante du débat, je ne suis pas le seul à en avoir parlé (HF en premier il me semble), et mon poste était une réponse à ce qui lui précédait. Tu veux que parle de quoi? Allez on peut vite fait énumérer les bienfaits du cannabis, c'est cool, ça fait rire, c'est anti-dépressif, ça redonne l'appétit, c'est très rentable, ça pousse partout, ça sent bon, ça fait du super papier, du super tissus, etc.... Si tu veux dans la série des "que sais-je" y'en a un appelé les 1001 façon d'utiliser le chanvre, un truc comme ça. Bon allez maintenant les trucs plus pourris, dépendance psychologiques, tendance à la paranoïa, le trafic illégal répond à des critères mafieux de vente et de financement, etc... Voilà c'est bon, on peut passer à autre choses? On peut aussi faire un peu d'histoire, un peu de sémantique sur l'usage, ça sera toujours plus intéressant que la propagande classique sur le sujet dont tout le monde est conscient. Mais sinon j'ai très bien lu tout ce qui à était dit, j'ai même relevé la boutade de Serenus (mais malgré tout pertinente aussi)

2) Et parce que ce sujet intéresse plus les consommateurs/producteurs, que je n'ai pas le droit de parler des conséquences sociales, encore une fois je n'ai pas lancé le débat sur le sujet, je ne fais que répondre, désolé de pas y mettre les formes n'y l'hypocrisie habituelle qui veut que sur un forum on essaye d'être le plus d'accord possible au risque de paraître pour le type antipathique qui traîne la "on sait pas trop pourquoi"? Mais bordel de dieu, on parle politique là, on ne fait pas de la politique, je ne cherche pas à me faire élire, mais à taper du poing lorsque je sais être pertinent face à mes détracteurs, et j'attend la même chose d'eux! Dans le débat politique, quand on a des opinions, on ne cherche pas à forcément à expliquer, mais à convaincre, certainement pas ceux qui refuse idéologiquement l'idée (qui lui de toute façon à réfléchit la chose d'une autre façon, et est arrivé à une autre conclusion - là le débat peut commencer -) mais celui qui est indécis, celui qui ne sait pas, ou qui ne c'est jamais posé la question. Alors oui je suis peut être bloqué sur ces questions, j'ai expliqué pourquoi, et tu as le droit de me dire "putain ta gueule tu fais chier avec tes pauvres" mais certainement pas, "ta gueule t'as lu que la moitié". Parce que je pourrais aussi très bien t'expliquer en quoi, avec ce raisonnement, tu prouves que tu n'as strictement rien lu non plus de ce que j'ai écrit.

3) Non je n'oublie pas qu'en France il n'y a pas que de la banlieue, et je te répète pour la énième fois que non seulement le mec qui veut planter dans son jardin ne m’intéresse pas (pourtant je fais planter dans mon jardin et dans mon placard aussi), certainement pas au même niveau que tout les impacts sociaux que ça implique, et ce n'est juste pas de ma faute, si ces problèmes touche directement la banlieue et les quartiers pauvres (parisienne, lyonnaise, marseillaise, mais aussi les cités de Roubaix, autour de Lille, les villes ouvrières de la frontière belge, les quartiers populaires du Bas-Vernet de Perpignan etc... etc...). Et franchement, fais pousser dans ton jardin, sauf si ton voisin est un gros con, t'auras pas les flics à ta porte pour si peu.

4) Carrément, j'suis mécontent que ceux qui font pousser rapporte pas d'argent à mes potes c'est ça? Outre l'attaque personnel, que je prend très très mal (tu te prends pour qui sérieusement?), ce genre d'argument à l'aspect scandaleusement outrageant, n'a strictement rien à faire dans un débat qui avait pourtant fait en sorte de rester possible. Encore une preuve que tu n'as rien lu (j'ai remarqué à travers tes nombreuses réponses que c'était la norme chez toi), et que tu sembles être ce que tu dénonces en moi. 
Et sinon merci aussi d'agir avec les mêmes arguments de n'importe qu'elle publicitaire ou dévot du mass-média: tu fais pas d'audimat avec ce que tu racontes. Et oui, mais c'est exactement ce que tu me dis: que je parles à des gens qui ne s’intéresse pas aux banlieues (et d'ailleurs qu'est-ce que t'en sais qu'ici personne ne s'intéresse à la problématique de la banlieue); et donc que tu me demandes gentillement et hypocritement de la fermer. Alors que ma seul envie est d'éviter de voir agir à la façon de ce que Barthes nomme être l'ennemi capital dans "mythologie": la norme bourgeoise. 
Et non pas pour des idées qui me paraisse secondaire, mais pour des idées QUI SONT secondaire. Tu sais pourquoi? Je vais recopier deux phrases que j'ai écrit précédemment (décidément tu n'as pas lu grand chose non plus): 
-Voila pourquoi je refuse de parler de forme avant de parler de fond ("le fond pas la forme" on m'a enseigné en architecture, je modérerais en disant plutôt le fond avant le forme, puisque la forme -ici la question économique- n'est que le confluant du fond -les questions morales-).                                                   C'est valable pour les questions de second plan.
-
mais dépendant tellement d'un rapport culturel et social et même temporel, qu'il est à mon avis impossible de vraiment s'y retrouver comme ça. Ça demande surtout (et c'est valable pour tout débat) une vrai recherche de fond et une vrai préoccupation sociologique voir même sémantique (ne serait que pour pointer tout les travers qui ont créés l'économie parallèle). Je vois peu de sémiologue et sociologue travailler sur la question au sein du "débat national", alors que je suis sûr qu'il y a un vrai travail de fait sur la question, mais qui hélas, ne sort pas du cadre universitaire. Je pense que ces questions sur la légalisation soulève une multitude de questionnement bien plus complexe et profond et qui demande de ne surtout pas s'arrêter au problème de l'autorisation ou pas, ce n'est qu'une vitre opaque, cachant bien plus important. Et il serait bon de ne pas reproduire cette outrageuse déficience intellectuelle que la France à traversé lors du débat sur le tchador.

 

Tu as certainement été dans des écoles plus prestigieuse que mes collèges de cités, mais moi dans ma merde on m'a appris le respect de l'autre, et tu sembles devoir faire de gros effort sur la question. 

 

@dorel: c'est dommage que tu te scandalises pour un terme qui n'a pas qu'un seul sens mais qui, de fait, n'en n'a qu'un pour les gros connards... De plus si les fumeurs de oinj préfèrent fumer que du végétal et qu'ils en ont potentiellement les moyens (et pas financiers bien sûr) ce serait dommage de pas essayer de gueuler pour donner sens à tout ça. Parce que pour faire arrêter la construction actuelle des bagnoles c'est un peu plus compliqué à mon avis...

 

Ah. Tu veux élargir le débât mais sans vraiment suivre le sujet donc... Ben crée un topic et vois si les gens sont réceptifs, parce que tes arguments sont tout à fait pertinents (à mon sens) mais sortent clairement du cadre là. Une fois de plus c'est un peu dommage.

 

Et pour finir, le terme "nettoyer" est maladroit certes... mais il ne tient qu'à toi d'essayer de faire changer les gens de vocabulaire. Après un tel post les gens vont peut-être se dire que les anar sont juste des mecs vénères qui n'aiment personne...

 

 

Désolé, mais j'accepte qu'on reprenne les termes de Jean-François Copé dans un sens contestataire, d'humour et de cynique pourquoi pas, mais qu'on les reprennent pour une argumentation, ça me frise beaucoup plus le poil. J'suis désolé, mais y'a que des intellos ici, et donc quand on utilise un mot avec une telle consonance politique et récente, on connait son sens et son interprétation, sans même avoir fait de la linguistique ou de la sémantique. 
Et comment ça je suis pas le sujet? Ça y'est on parle de weed, faut raconter nos anecdotes d'adolescents et dire que c'est trop cool de légaliser, ou faire comme l'autre "non c'est de la merde j'y touche pas". Je suis vraiment désolé d'être aussi sec, mais c'est justement à cause de cette médiocrité intellectuel que le débat sur la légalisation n'avance pas, à cause de gens comme ça, qui refuse le débat intellectuelle, sous prétexte qu'on s'en fou. Je regrette de trouver des gens de cette sorte ici, plus encore lorsque nous avons été réunis après une séance radio qui allez totalement à l'encontre de cette attitude. Jacques Brel (je l'invoque parce qu'il est plus crédible que moi) disait qu'il n'y avait pas d'être méchant ni d'imbécile, mais que des gens paresseux et par paresseux il entend des gens qui ont la flemme de réfléchir là où l'information n'est pas directement lisible.
Bon allez pour rentrer dans le débat et pour te faire plaisir alors, par ordre de poste: J'ai vu, d'accord, d'accord, non, oui avec un gros +1, oui, oui, oui, non, pas mal, interessant, d'accord, oui, non, oui, oui pour le raisonnement rationnelle, hélas non, oui, oui ça a été envisagé, crétin, oui, lol, oui, oui, d'accord, ..., ..., j'aurais voulu en savoir plus, pas tort, oui, oui et non, et le reste j'y répond ici.

Et pour répondre à ta dernière injonction, j'ai aussi écrit ça à un moment (s'il y a bien quelques chose que je déteste, c'est de devoir me répéter parce que des gens ont eu la flemme de lire en comprenant le sens, ou en s'arrêtant à deux mots interprété comme clef).

"Mais bon comme je l'avais prédit, on tombe dans ma médiocrité intellectuel très rapidement dans ce genre de débat ultra fermé, où seul l'intérêt personnel prime sur le bien-être de toute une population." Alors soit je suis un être très paradoxale, soit un infâme fumiste, soit tu te trompes, et si les gens savent lire (et donc lisent tout) ils verront par cette phrase que je suis peut être vénère, mais que j'aime tout le monde (sauf la morale bourgeoise et la morale libérale, qui heureusement ce ne sont pas des gens et depuis peu l'administrateur de ce forum qui se permet des remarques extrêmement dérangeante). Et oui quand je parle d'intérêt personnel (qui est le fer de lance de cette morale bourgeoise) je comprend aussi la personne qui s'intéresse à ce débat politique uniquement pour pouvoir faire pousser dans son jardin. J'en vois déjà un qui va mal le prendre, forcément, il n'a écrit que des caricatures de cette attitude, mais je maintiens, ce n'est qu'une attitude de bourgeois qui se soucis peu du bien être de toute une population (compris aussi bien l'infâme PDG, que le crétin de dealer de came).


Modifié par dorel, 27 juin 2013 - 01:16.


#53 Eclusier

Eclusier

    Nesforumeur

  • Membre
  • 211 messages

Posté 27 juin 2013 - 01:47

... ouais. Mais un vrai ouais. J'veux dire que j'suis tout à fait d'accord avec tes analyses (disons à 95%)

Spoiler

 

ps: c'est pas très orthodoxe mais j'trouve ça rigolo


Modifié par Eclusier, 27 juin 2013 - 01:48.


#54 Bulot_Atomik

Bulot_Atomik

    Nyctalope ET grosse salope

  • +18
  • 1 503 messages

Posté 27 juin 2013 - 09:06


Et comment ça je suis pas le sujet? Ça y'est on parle de weed, faut raconter nos anecdotes d'adolescents et dire que c'est trop cool de légaliser, ou faire comme l'autre "non c'est de la merde j'y touche pas". Je suis vraiment désolé d'être aussi sec, mais c'est justement à cause de cette médiocrité intellectuel que le débat sur la légalisation n'avance pas, à cause de gens comme ça, qui refuse le débat intellectuelle, sous prétexte qu'on s'en fou. Je regrette de trouver des gens de cette sorte ici, plus encore lorsque nous avons été réunis après une séance radio qui allez totalement à l'encontre de cette attitude.

 

Mec je sais pas où t'as vu ça, c'est exactement ce qu'on évite de faire dans ce topic ...

Pour le reste, Neko s'enflamme vite, on commence à s'y habituer (même s'il pouvait faire un effort ce serait pas mal), mais tu t'enflammes aussi vite que lui, et avec vos deux réactions opposées, le débat n'avance pas plus ...

 

Donc modérons nos propos svp, respectons les autres et leurs avis, et ne tombons pas si facilement dans la caricature de l'autre et l'ironie (ou le troll), ça vaut pour vous deux (et tout le monde).

 

Et Dorel fait attention tu m'as l'air de prendre pas mal les gens de haut (Neko aussi), ce qui a généralement tendance à énerver les gens, vous ne parviendrez jamais à débattre avec une telle attitude.

 

Pour le terme "nettoyer les cités", il est certes maladroit, mal utilisé etc ... mais je pense vraiment qu'il n'a pas été utilisé dans ce sens, ou que son auteur (je sais plus qui) ne s'est pas rendu compte de l'énormité qu'il a dit, après je me trompe peut être ...


Modifié par Bulot_Atomik, 27 juin 2013 - 09:16.


#55 casucaracole

casucaracole

    Nesforumeur

  • Membre
  • 16 messages

Posté 27 juin 2013 - 19:49

Dorel, j'ai envie de dire... what the fudge ?

 

Alors, de un, les petits vendent peut-être la drogue en bas de la cité mais ne te fais pas d'illusion ce sont bien des "grands" qui sont à l'étage à faire la distribution aux petits dealers. Ensuite, le coup de vendre pour survivre Oo. Étant personnellement en mode survie depuis bien des années, j'enchaine les missions intérims et autre CDD précaires pour ça. Et oui, sur mon CV il y a un nom étranger et une adresse de banlieusard. Les dealers le font parce que ça fait gagner pas mal d'argent et facilement, ce dernier terme étant l'élément principale dans cette réflexion. Pour finir, les gentils trafiquants qui ne cherchent qu'à survivre sont ceux qui coupent TOUTES les drogues qu'ils vendent avec des merdes qu'il ne nous viendrait même pas à l'idée de renifler juste pour pouvoir faire un peu plus de marge. Faut pas se tromper, ce sont des commerçants et pour la grande majorité des commerçants malhonnêtes.

 

Et pour finir, je suis un "connard d'anar", et ton raisonnement va totalement à l'encontre de cette idéologie mon garçon. L'auto production et le troque, ça c'est anar. Se soumettre à la volonté tarifaire et d'approvisionnement de gens visant l'enrichissement personnel ? C'est du libéralisme primaire. Nomého

 

Pour finir, nettoyer les cités, pour peu que tu y es vécu, tu sais qu'au sens littéral c'est souvent urgent, et ici je crois que nous parlons tous de sortir les jeunes de la merde qui les pousse à choisir la voie de l'illégalité et donc de vivre dans la méfiance de son prochain et la peur constante de la police (supposée être là pour protéger la population et non pas faire cavaler des mioches jusqu'à des locaux EDF... pour ceux qui ont de la mémoire). Alors oui, nettoyer les cités de ses maux, non pas de ses habitants mais de tout ce qui les fragilise et les mets à l'écart de la société.

 

Oh pour compléter, avant que tu ne montes sur tes grands chevaux, j'ai été dans une maternelle de banlieu au pied d'une cité, dans une école primaire de banlieue face à une cité, dans un collège de banlieue dans une citée et dans DEUX lycées de banlieue à une rue d'une cité.



#56 dorel

dorel

    oisif

  • Membre
  • 125 messages

Posté 27 juin 2013 - 20:44

C'est bien tu caricatures pleins de choses que je n'ai pas dites. 
Tu rebondis sur 2 mots, que tu sors du contexte. C'est génial, tu exprimes parfaitement tout mon propos précédant en reprenant les mêmes travers que Neko (j'ai touché au clan Montaigu ou quoi?)
Alors pour reprendre, ta première phrase, j'en ai parlé dans mon second poste (toi aussi t'as le syndrome du mec qui sait pas lire?), oui y'en a plein qui vende pour survivre j'ai expliqué en quoi cette survis n'était pas QUE physique, j'ai aussi engagé la réflexion dans le sens de "pourquoi est-ce qu'un dealer ne cherche qu'à faire de l'argent vite quitte à se marginaliser en tout conscience?" J'ai même énormément insisté dessus. Je n'ai jamais parlé de gentil trafiquant, ni de méchant non trafiquant, je ne tombe pas dans ce manichéisme ridicule que tu sembles relever.
Quand à ton 2ème paragraphes, le plus marrant de tous, si tu savais lire, tu aurais lu la phrase avant et après. Je n'ai JAMAIS dit qu'il fallait se soumettre à la volonté tarifaire et à l'approvisionnement des gens visant à l'enrchissement personnel! Je ne sais pas où tu as vue ça, j'ai même relayé l'argument économique au second plan, je parlais du critère de santé qu'on m'avance toute les 2 lignes, qui n'est au final qu'un critère de petit-bourgeois et non pas de santé (privilégier la qualité pour son plaisir personnelle et l'excuser grâce à l'apport médical de la chose). Et tu parles de raisonnement alors que tu (et tu n'es pas le seul) n'as strictement rien suivit du raisonnement. Encore une fois parce que je sens que tu vas rebondir dessus pour te mousser, NON je n'ai JAMAIS dit qu'il FALLAIT ABSOLUMENT passer par le TRAFFIC ILLEGAL, mais qu'il fallait ABSOLUMENT DEFINIR les CONSEQUENCES DE LA FIN DE CE TRAFFIC (la légalisation) AVANT de ce préoccuper des questions SECONDAIRES (comme l'échange de production entre producteur, ton fameux troc d'anarchiste, il va falloir mieux se renseigner sur les notions d'échanges chez les anarchistes, parce cette caricature est assez ridicule et je te conseille de relire un peu "le socialisme libertaire" de Bakounine). Et je ne vois PAS DU TOUT en quoi cet engagement mérite un tel étalage de haine verbale. Entre ceux qui se sente directement visé par mes propos (du coup ça explique beaucoup) et ceux qui prenne mes attaques pour argent comptant, on est dans un sacré ridicule.

Ton 3ème paragraphes, j'y ai déjà répondu avant, donc comme j'ai pas envie de me répéter, tu vas juste relire, ça t'éviteras de te répéter (j'ai même expliqué en quoi ce terme renvoie à une politique très récente). N'empêche et peut être que je chipote, mais on NE PEUT PAS parler de nettoyer pour exprimer l'idée de "je crois que nous parlons tous de sortir les jeunes de la merde qui les pousse à choisir la voie de l'illégalité" non ce n'est certainement pas ce que le terme "nettoyer" veux dire, surtout après 5 ans de gouvernement Sarkozy/Copé. Ça c'est de la  mauvaise fois caractérisé que de prétendre ça, alors qu'au final tu aurais pu juste dire "bon j'me suis mal exprimé pas besoin de t'enflammer pour si peu" ce que les 2 auteurs te précédents on essayait de me faire comprendre et que j'étais prêt à accepter. Mais non, tu préfères t'enfoncer dans ta rhétorique bancale.

4ème paragraphes,  je monte sur mes grands chevaux quand on ose m'écrire CECI: "Alors ptete qu'en tant que banlieusard ça te défrise que certains ne passent pas par les traffiques" 

Je crois qu'il n'est pas nécessaire d'expliquer le sous-entendu. La encore il va falloir faire de gros EFFORT de compréhension pour situer  une phrase dans son contexte, et pas rebondir sur un mot ou une phrase sans en comprendre le sens. Et d'ailleurs, c'est étrange que tu ne te sois pas vexé aussi de ce genre d'attaque ad hominem (dont tu sembles êtres très friand aussi)

Bref, tu ne lis pas les choses jusqu'au bout, et du coup, tu réponds hors-sujet en pensant être pertinent. D'ailleurs tes confusions ne vont que dans ce sens, et t'empêche de voir que je n'ai dit QUE ce que tu viens de dire, et donc que tu viens en gros de répéter mon argumentaire en me disant que je dis le contraire.


@Eclusier, tu n'as pas tout à fait tord, et j'essayerais de faire un effort si je repasse ici un jour.

@Bulot_atomik, non il me semble pas qu'on essaye de faire évoluer le débat vue les réactions de certains. J'ai apparemment touché un point sensible en disait qu'on ne pouvait ni prendre la question des quartiers pauvres à la légère, ni en parler selon les termes UMPiens. Après si c'est la mon seul crime, je suis sûr que Dieu me pardonnera même sans l'absolution de l'église des hommes.


Modifié par dorel, 27 juin 2013 - 20:53.


#57 Warpie

Warpie

    Decker

  • +18
  • 446 messages

Posté 27 juin 2013 - 22:54

Pour avoir assisté à la fondation des Cannabis Social Club Français qui sont pour moi une solution viable (je vous invite à chercher cscf france pour plus d'infos) je me suis pas mal renseigné sur le sujet.

Je vais faire court et conçis pourquoi du moins dépénaliser l'usage (la légalisation est une autre affaire).

1: Vider les prisons des consommateurs (même si avec l'hypocrisie actuelle la loi est plus ou moins appliqué et le petit consommateur s'en sort avec une tape sur les doigts généralement ) et des cultivateurs surtout.

2: concentrer les efforts de la police sur les réseaux mafieux bien plus dangereux (argent de la drogue pour les armes, meurtre etc)

3: encadrer la consommation, augmenter la prévention au lieu du tout répréssif.

4: permettre aux cultivateurs de s'auto gérer.

Bref pour une question de santé publique et de sécurité, une dépénalisation voire une légalisation est la solution, la guerre à la drogue à fait plus de mort que la drogue elle même, la loi est appliqué n'importe comment, et la consommation et le traffic n'ont pas diminué.

Qu'on foute la paix aux fumeurs qui ne veulent pas engraisser les mafias et occuper les policiers, et la question du traffic en banlieu est un probléme de misère social et d'isolement (quelqu'un la surement dit plus haut)



#58 Ichi Sumeragi

Ichi Sumeragi

    Nesforumeur

  • Membre
  • 2 446 messages

Posté 28 juin 2013 - 19:53

http://fr.news.yahoo...-155203316.html



#59 Eclusier

Eclusier

    Nesforumeur

  • Membre
  • 211 messages

Posté 28 juin 2013 - 23:28

Ouais... alors sans agressivité aucune, là tu nous balances un fait divers que je trouve plus rigolo que constructif (oui cynisme power tralala...). Après on n'est pas obligé de faire que dans le constructif je te l'accorde



#60 Ichi Sumeragi

Ichi Sumeragi

    Nesforumeur

  • Membre
  • 2 446 messages

Posté 28 juin 2013 - 23:53

C'est en rien constructif en effet,c'est simplement dans le sujet et ça peut servir d'argument.



#61 Warpie

Warpie

    Decker

  • +18
  • 446 messages

Posté 30 juin 2013 - 18:00

Ouais enfin des cas annécdotiques on peut en balancer, ça fera pas avancer les choses et un argument pour les anti du genre "Si on laisse les gens faire pousser chez eux leurs gamins vont dealer " ça me ferait bien marrer, c'est une question d'éducation et plus ça restera dans l'ombre et l'illégalité plus on verra apparaitre des dérives. Je tiens à rappeler que les jeunes néerlandais mal grès le commerce toléré du cannabis, sont les jeunes qui consomment le moins, pourquoi? car le tabou est tombé depuis les années 70, la France à encore 30 ans de retard .



#62 Bulot_Atomik

Bulot_Atomik

    Nyctalope ET grosse salope

  • +18
  • 1 503 messages

Posté 01 juillet 2013 - 10:51

Marrant moi en CM2 je dealais des cartes pokémons, chacun sa génération ...

 

Mais je rejoins totalement le point de vue de Warpie.



#63 Bulot_Atomik

Bulot_Atomik

    Nyctalope ET grosse salope

  • +18
  • 1 503 messages

Posté 01 août 2013 - 08:30

Du nouveau du côté de l’Amérique latine :

 

La Chambre des députés d'Uruguay a approuvé, mercredi 31 juillet, un projet sur la légalisation de la marijuana, qui doit être encore ratifié par le Sénat. Si la loi est définitivement adoptée, ce pays d'Amérique latine deviendra le premier du monde où l'Etat contrôlera de facto la production et la vente de cannabis.

Les résultats du vote (50 voix pour sur 96 après 14 heures de débats) ont été accueillis par les applaudissements d'une centaine de partisans du texte, présents à l'Assemblée.

 

Le projet prévoit notamment que l'Etat "assumera le contrôle et la régulation de l'importation, de l'exportation, de la plantation, de la culture, de la récolte, de la production, de l'acquisition, du stockage, de la commercialisation et de la distribution du cannabis et de ses dérivés".

 

QUARANTE GRAMMES PAR USAGER

 

En Uruguay, la consommation n'est actuellement pas pénalisée, contrairement à son commerce. Si le Sénat va dans le sens de la Chambre, un organisme serait créé – l'Institut de régulation et de contrôle du cannabis (Ircca) – afin de gérer la production et la distribution, et de veiller à l'application de la loi. Les consommateurs, résidents en Uruguay majeurs et inscrits dans un registre des usagers, pourraient alors acheter jusqu'à 40 grammes par mois dans des pharmacies autorisées.

La nouvelle loi permettrait également la culture à usage personnel à hauteur de six plants. La création de clubs de consommateurs de 15 à 45 membres serait également permise, avec une limite autorisée de 99 plans.

3456022_3_434e_les-resultats-du-vote-50-

"MINIMISER LES RISQUES"

 

L'objectif avoué de ce texte déposé à l'été 2012 par la présidence mais élaboré par le Parlement, où sont majoritaires les élus du Frente amplio (FA, gauche, au pouvoir), est de "minimiser les risques et réduire les dommages de l'usage du cannabis".

Le but "n'est pas de promouvoir la consommation – la consommation existe déjà", a maintenu le député Sebastian Sabini, pour qui ce texte vise principalement à couper les consommateurs des réseaux mafieux et à lutter contre le trafic de drogue qui "finance le crime organisé et des activités illicites comme la traite de personnes, la vente d'armes ou le blanchiment d'argent. Cela ne signifie pas que nous devons cesser de lutter contre le trafic de drogue, cela signifie qu'il faut le combattre dans ses aspects substantiels, sans nous en prendre à l'usager qui a 40 grammes dans la poche".

 

Lire aussi Régulons le trafic de drogues pour lutter contre la violence et la corruption

 

Si la vente par l'État uruguayen de cannabis aux consommateurs constituerait une première mondiale selon les experts, l'autorisation de la culture privée pour un usage personnel n'est pas inédite. Ele est théoriquement autorisée dans le Colorado, où chaque adulte a le droit de cultiver six plants à l'intérieur de sa maison. En Espagne, la loi tolère également la production de cannabis dans un cadre privé, entre personnes majeures et dans un cadre strictement non lucratif.

 

Source : lemonde.fr



#64 Orneon

Orneon

    Perturbateur

  • +18
  • 567 messages

Posté 12 août 2013 - 17:55

Un petit site intéressant sur le sujet : http://depenalisation-cannabis.com/

Sinon, pourquoi pas la légalisation de toutes les drogues ?

C'est une question qui concerne des libertés fondamentales, je vois pas pourquoi tout le monde s'arrête sur drogue "douce" et drogue "dure" (d'autant plus qu'elle est où la limite ? Qui définie ? La Loi ne fait pas la différence, et qui la fait ? Un champote c'est une drogue douce ou dure ?). Pour moi la principale question c'est que ça concerne les libertés individuelles : si j'ai envie de m'abîmer la santé, je dois être autorisé à le faire. La prohibition n'a jamais empêché la consommation (c'était pareil pour l'alcool aux states lors de la prohibition des années 30, où la consommation n'a jamais diminué mais les trafics et problèmes liés aux trafics ont augmenté), par contre elle contribue à créer un tabou énorme qui empêche l'information et la prévention, en plus effectivement des problèmes de qualité (désolé Dorel mais la question reste très importante).

Alors oui y a plein d'avantages, même si l'apport en taxe pour moi n'en est pas un (puisque ça ne servira pas à financer des trucs utiles mais à rembourser les intérêts de la dette illégitime que l'État doit aux marchés financiers), mais pour moi la question principale c'est la liberté. Certains disent que "la liberté s'arrête là où commence celle des autres" ben soit, il suffit de contrôler alors. Pas de consommation sur la voie public, pas en voiture évidemment, etc, okay, mais je devrais avoir le droit de cultiver mon plant et fumer mon joint chez moi ou chez mes potes, mais aussi de sniffer ma trace de C si c'est ça dont j'ai envie, avec un truc contrôlé et de qualité, qui finance pas des économies parallèles, et dont je pourrai me faire soigner sans tabou si j'ai un souci.

Et ça règle aussi le souci des trafiquants qui se mettraient à trafiquer d'autres drogues si on légalisait le cannabis. Si on légalise toutes les drogues, celles-ci sortent du trafic pour toujours.

Pour les anglophones, n'hésitez pas à écouter les avis d'humoristes sur le sujet tels que Doug Stanhope, Joe Rogan, Jim Jefferies ou Bill Hicks, c'est instructif en plus d'être drôle.

Quand à Dorel je suis vraiment pas d'accord sur la justification de l'illégalité sous prétexte que ça fournit un biz pour les copains de cité. Et contrairement à ce que tu dis, casucaracole a parfaitement raison selon moi quand il dit que c'est une pensée libérale. C'est justifier un état de fait nocif (l'illégalité du cannabis) pour valoriser un marché (ici la vente de drogues). Parce que si elles se vendent si bien et si cher dans les quartiers c'est juste parce que c'est rare et risqué du fait de l'illégalité. Prôner l'illégalité pour que les cités puissent continuer à vendre leur produit cher, en plus de le couper avec de la merde pour augmenter la marge, c'est clairement libéral, désolé.
Et comme je suis profondément anticapitaliste je ne peux pas accepter ce genre d'excuse.
A ce compte-là autant rendre les frites illégales, comme ça elles coûteront plus cher et alimenteront une économie rentable pour les traficants de frite.

C'est le genre de technique qu'ont utilisé certains libéraux en fabricant artificiellement une rareté afin que l'offre soit inférieure à la demande, permettant ainsi de faire monter le prix et donc la marge (mais faut pas trop raréfier sinon on perd des clients, y a des gens qui sont payés pour faire ce genre de calculs).

Alors après peut-être que j'ai mal compris ton propos, c'est possible, mais si j'ai bien compris peut-être que tu devrais prendre un peu de recul sur ce que tu dis en évitant de le faire du point de vue du mec qui a vécu dans les cités (parce que comme tu le vois on est plusieurs à en avoir fréquenté et pourtant on a pas le même point de vue). Je suis pauvre et en galère moi-même, je connais plein de gens pauvres et en galère, je connais aussi des dealers, et j'ai rien contre le deal bien au contraire (vive la désobéissance civile !), mais la solution au problème des cités ce n'est pas de leur donner un moyen illégal d'avoir du pognon. Gagner du pognon n'a jamais transformé un voyou en homme sage (d'ailleurs c'est souvent l'inverse qui se produit). Comme tu l'as dit, le problème est aussi social, et l'argent n'a jamais été LA solution pour des problèmes sociaux. Surtout quand c'est de l'argent sale.

Enfin bref, en résumé vous ne serez sûrement pas tous d'accord, et je vous demande pas de l'être, mais réfléchissez en ayant un esprit critique, et posez vous la question. Est-ce que votre aversion de la drogue dite "dure" est bien légitime ? Sous prétexte que la coke est plus dangereuse que le cannabis, et alors ? Ceux qui en veulent peuvent en trouver quand même, en quoi la prohiber permet de lutter contre ça ? Au contraire la légaliser permettrait d'enlever le tabou et d'enfin assumer une véritable prise en charge préventive et médicale. Et de toute façon si j'ai envie de me défoncer je peux très bien le faire avec des produits de tous les jours, des produits ménagers, même de l'eau écarlate (je le ferai pas deux fois, mais c'est fun). La pénalisation de toutes les drogues est inefficace et hypocrite. Bizarrement personne ne demande la prohibition de l'alcool, du tabac ou des nombreux produits pharmacétiques qu'on trouve légalement et qui sont aussi dangereux ou addictifs que beaucoup de drogues.

Bref, changez de paradigme, soyez sceptiques, doutez, posez-vous des questions mais surtout ne basez pas vos opinions sur des "on dit", sur des prêcheurs de bonne parole, la télévision ou autres conneries du genre.



#65 Bulot_Atomik

Bulot_Atomik

    Nyctalope ET grosse salope

  • +18
  • 1 503 messages

Posté 13 août 2013 - 08:28

Dans le fond je suis relativement d'accord avec toi (même si j'ai jamais consommé autre chose que cannabis et champi, qui reste une drogue douce, c'est un psychotrope), mais pour moi la légalisation du canna est plus plausible qu'une légalisation généralisée des drogues, une possible dépénalisation pourra peut être passer pour les drogues douces, mais je vois très mal passer une loi sur les drogues dures, c'est pour ça que je préfère déjà défendre quelques chose que je pense faisable, plutôt que quelque chose dont j'ai la très forte sensation que ça ne se fera jamais.

 

Mais dans le fond t'as pas tord.

 

Et ouais, moi j’attends un mec qui ait les couilles de dire que ok les cannabis n'est pas légal, donc l'alcool et le tabac ne doivent pas l'être non plus, ça me ferait chier, mais au moins ce serait un discours cohérent. Mais je sais très bien que ça n'arrivera pas.



#66 dorel

dorel

    oisif

  • Membre
  • 125 messages

Posté 13 août 2013 - 08:32

Encore une fois, jamais je ne plaide en faveur de bienfait de l'illégalité. Je sais juste pas ou vous êtes allez chercher ça. Je dis juste qu'on doit régler ce problème de l'illégalité justement, mais sans omettre le fait qu'on touche alors à toute une économie parallèle qui fait vivre au delà de quelques personnes, des quartiers entiers. Et qu'on ne doit surtout et définitivement pas les soumettre à la même appréciation qu'on peut avoir sur la légalisation du cannabis. Et je dis juste que l'argument de cultuvateur privé, n'est ni d'une importance fondamentale (bien sûr que si c'est légalisé, on pourra faire pousser, en Belgique je peux déjà alors qu'on a pas le droit de fumer -oui c'est très hypocrite) mais relève aussi d'aspiration bourgeoise (ET PUTAIN, ne prenez pas mal cette accusation, nous sommes tous soumis à un déterminisme bourgeois y compris un dealer de cité, lisez les mythologies de Barthes). 

Mais en gros, j'ai dit qu'on devrait légaliser TOUTE les drogues, que j'étais pour, la maladie guettant étant un problème sociétale et non judiciaire, mais que ça ne nous dispensaient pas de réfléchir le problème de façon un peu plus social que juste y voir nos intérêts de classe. 



#67 nekochan

nekochan

    I want some more

  • Administrateur
  • 3 422 messages

Posté 13 août 2013 - 08:56

Je sais juste pas ou vous êtes allez chercher ça.

 

Dans ce que tu as dit ! Enfin plutôt de la manière dont tu l'as dit que ne pouvais "que" laisser penser ça.

 

D'autre part moi que ça fasse vivre des quartier je m'en tamponne bien et très honnêtement. Par ce que pour moi le problème ne vient pas des drogues quelles qu'elles soient mais d'ailleurs, les trafiques et ce qu'eux même engendrent ne sont qu'une des résultantes de cet "ailleurs". Pour moi c'est bien cette ailleurs qu'il faut déterminer et corriger. Ce sont deux problèmes différent et régler l'un ne réglera pas l'autre.

 

et au passage oui je prends très mal l'accusation de "bourgeois".



#68 dorel

dorel

    oisif

  • Membre
  • 125 messages

Posté 13 août 2013 - 10:00

Bon serieusement, enterrons la hache de guerre veux-tu bien? S'il te plait, lis moi en entier et si tu comprends pas un truc (je peux parfois très mal m'exprimer) demande avant de m'accuser de chose dont t'auras mal interpréter le sens! J'aimerais revenir une fois pour toute sur mes propos. Rapidement je vais juste résumer chacune de mes interventions (je comprend que je sais être long et au style douteux) pour éviter de devoir tout relire (ce que je viens de faire c'était chiant...)

1er post; Je suis pas sympa au début, OK, je visais personne en particulier, juste le point sur 2-3 a priori sans les citer. Puis après un questionnement sur la légalisation totale comme entreprise au Portugal, anecdote de Russell, puis prise de conscience de la difficulté de la question, ne se résumant donc pas à simplement légalisons on verra pour la suite.

2ème post: j'explique rapidement mes observations personnelles sur la marginalisation des jeunes via la vente mais aussi le rapport direct entre consommation et vente, donc au final qu'une marginalisation vis à vis de la justice mais pas du tout économique. Et après je parle de pub, et après que je veux pas aborder la question de l'apport financier d'une possible légalisation.

3ème post: je trouve un interêt à la reflexion de Maraud, puis je dérive un peu sur les questions économiques en réponse à Bulot

4ème post: (celui qui semble être la cause de toute cette défiance) je m'insurge sur l'utilisation volontaire ou non de l'expression "nettoyer les cités" je peux comprendre le rejet je n'ai pas du tout était fin, puis je m'insurge contre les possibles arguments de santé rentrant dans le débat alors que rien autour de nous n'est fait pour notre santé justement., dernier paragraphe j'avoue après relecture pas savoir pourquoi j'ai dis ça, certainement énervement.

Les post suivant ne sont que de vaine tentative pas diplomatique du tout, pour vous montrer que JAMAIS je n'ai fait l'éloge de l'économie parallèle, ce dont vous m'accusez!! Ce n'est pas seulement de l'égo, j'accepte tout à fait l'erreur, surtout quand elle est d'ordre intellectuelle, j'accepte tout à fait sa reconnaissance, mais je n'aime vraiment pas être accusé de chose que je n'ai certainement pas dites surtout quand on m'accuse de chose aussi grossière. 

Si tu me trouves ou j'en fait l'éloge, je te jure que je te paye ton forum pour les 10 prochaines années, ou si tu préfères je ne reviendrais JAMAIS JAMAIS JAMAIS ici pour JAMAIS plus exprimer d'éloge aux crimes.

 

 

 

Quand à l'accusation de bourgeois, tu te vexes juste parce que tu veux te vexer, la je peux rien pour toi. J'ai pourtant précisé la référence, libre à toi de te satisfaire dans ton égo ou de lire les mythologies de Barthes (mais aussi la distinction de Bourdieu qui aborde aussi énormément la question de "l'attitude Bourgeoise"). Il faut savoir que même si toi, moi, ou le christ (il y a aussi dans la bible et l'histoire du christ des attitudes repris et caractéristique de la bourgeoisie) on essaye de s'en débarrasser, c'est peine perdu, même Bourdieu en fin analyste avoue ne jamais s'en être dégagé. La seul écrivain à mon avis à avoir pu se dégagé de la question bourgeoise par son attitude c'est Simone Weil, et elle c'est par le suicide qu'elle a mis fin au questionnement. Sinon faut allez cherche du coté du catharisme, de Saint François d'Assise ou de Siddhartha Gautama. Mais pour espérer pouvoir s'en éloigner il faut en comprendre les analyses sur la question, et se cultiver dans le domaine (me fait pas dire ce que j'ai pas dit, je ne te traite pas, je n'insinue en aucune manière une forme d'ignorance, de bêtise ou autre,  tout au plus une forme de paresse présente te refusant à chercher la référence avant de t'insurger contre mon "insulte"). Une autre preuve, espérant te donner un peu de recul, je parle du fait que l'argument de la culture privé est je trouve une attitude bourgeoise (j'ai expliqué très/trop succinctement pourquoi dans un post précédant), et tu prends ceci ad hominem. Avoue que c'est très étrange, tu n'es pas un argument mais une personne argumentant une pensée, comment peux-tu prendre ceci pour une attaque personnelle? je me questionne fortement dessus, et je crois devoir préciser que je me questionne sans AUCUN a priori sur la personne, et je dois avouer que autre le trouble que ça me procure, cela m'inquiète.

 

 

Je n'interviendrais définitivement plus sur ce topic, pour ne plus gâcher le débat. Encore une fois désolé, ce n'était ni voulu, ni attendu. Je n'aurais pas du répondre à Orneon, même si n'ai pu m'en empêcher, parce que visiblement il rebondissait sur les posts de mes détracteurs et non sur les miens (puisque le propos accusé n'est pas présent dans mon propos).



#69 nekochan

nekochan

    I want some more

  • Administrateur
  • 3 422 messages

Posté 13 août 2013 - 10:26

Je n'ai pas dit que tu voulais dire quoi que ce soit (c'est pas clair mais ça veut dire ce que ça veut dire) mais bien la manière dont tu l'as dit qui le laissait penser. Je trouve juste que tu as trop tendance à mélanger ce débat et celui sur les problèmes des cités.

 

Et oui je me vexe du terme bourgois quel que soit sont contexte je n'aime pas ce mot ni les gens qui le definissent souvent des sociologues, et moi j'aime pas les sociologues leur discours abscont et pédant j'en ai vulgairement raz le cul et je n'ai aucune envie de foutre le nez dans un de leurs écrits. c'est vraiment un terme que je ne peut pas sentir comme on dit je n'aime aucune déffinition qu'on lui donne car je les trouve vraiment insultantes pour n'importe qui.

 

mais participe s'il te plais =) 



#70 Orneon

Orneon

    Perturbateur

  • +18
  • 567 messages

Posté 13 août 2013 - 12:57

Je m'autocite, dorel :
 

Alors après peut-être que j'ai mal compris ton propos, c'est possible

Mais bon visiblement on est plusieurs à avoir mal compris. C'est possible, évidemment, mais peut-être que tout simplement tu n'as pas été assez clair ou tu t'es mal exprimé. Mais bon, si on est plusieurs à lire la même chose dans tes propos, tu ne peux pas vraiment nous reprocher de tous les avoir interprêté de la même façon, si ? :)

Bref faut pas le prendre comme ça, juste reformuler, si vraiment on a mal compris.



#71 Ichi Sumeragi

Ichi Sumeragi

    Nesforumeur

  • Membre
  • 2 446 messages

Posté 14 août 2013 - 21:39

http://fr.news.yahoo...-191816390.html

 

Putain,j'aurais jamais pensé ça de notre système judiciaire moisi.



#72 Delta

Delta

    Maître des Kiwis

  • +18
  • 353 messages

Posté 15 août 2013 - 23:28

Et non, on n'est jamais à l’abri d'un miracle :laugh: 



#73 Serenus

Serenus

    LVSOR MINOR CACANS

  • Membre
  • 795 messages

Posté 17 août 2013 - 14:30

Il y à peut être eu un arrangement sous le manteau, vous savez la police et les juges, ce ne sont pas des saints non plus. 

Et l'article ne doit pas dire toute la vérité, il ne dit que celle qui lui plait.



#74 Bulot_Atomik

Bulot_Atomik

    Nyctalope ET grosse salope

  • +18
  • 1 503 messages

Posté 19 novembre 2013 - 12:48

Je me permet de relancer le topic :

 

Le 12 novembre dernier, l'Observatoire Français des Drogues et Toxicomanies (OFDT) publiait les résultats de son étude EROPP 2012 « Perception et opinion des français sur les drogues ». C'est la 4eme étude EROPP (1999, 2002, 2008, 2012) qui permet de sonder à intervalle régulier l'évolution de la perception des français sur les drogues.

Une majorité de Français est pour la première fois favorable à la proposition d’autoriser le cannabis sous certaines conditions (en maintenant l’interdiction pour les mineurs et avant de conduire). Cette proportion a doublé sur la période 2008-2012 passant de 31 % à 60 % alors même qu’ils sont de plus en plus avertis des risques et danger de sa consommation régulière et quotidienne.

 

D'autres chiffres de cette enquête vont dans le même sens : les Français apparaissent de plus en plus réservés à l’égard des différentes sanctions qui punissent la consommation simple de cannabis (sans revente) avec une préférence pour les solutions qui orientent vers les soins ou un rappel à la loi : seulement 36 % des sondésjugent plutôt comme « une bonne chose ou une très bonne chose » la possibilité d’une peine de prison pour usage simple de cannabis (sans infraction associée), alors qu'une large majorité des Français est favorable à la possibilité d’un simple « rappel à la loi » (86 %) ou d’ « une obligation de soins » (87 %). Il serait d’ailleurs intéressant de commencer à les interroger sur les autres alternatives proposées pour organiser un usage contrôlé, comme par exemple celle d’un « marché régulé ».

Ce résultat est d'autant plus remarquable que cette enquête traduit dans le même temps une plus forte adhésion aux mesures prohibitives concernant le tabac et l’alcool dont l’usage régulier est jugé dangereux pour respectivement 47% et 74% des sondés même si le potentiel addictif de l’alcool reste sous-estimé (37%). La prise de conscience amorcée se consolide. L’interdiction de vente aux mineurs de ses substances est largement approuvée.

 

Il y a plusieurs explications à ce bond en avant. Alors que l’expérimentation de cannabis continue de grimper (45% des 15-30 ans en ont déjà consommé au moins une fois dans leur vie selon l'INPES), l'enquête montre que les opinions diffèrent selon la proximité avec les substances et le fait d’en avoir consommé. Plus les personnes en ont consommé, plus elles sont d'accord avec l'idée d'autoriser le cannabis et plus elles considèrent comme une mauvaise chose la possibilité d'une peine de prison.
La deuxième explication est internationale. Si le débat est figé en France, les médias ont beaucoup relayé ce qui se passe en Uruguay ou aux Etats-Unis où les Etats de Washington et du Colorado vont expérimenter une forme de légalisation.

 

Alors qu’ils sont 72 % à estimer improbable «d’arriver à ce que personne ne se drogue » et qu’ils sont majoritairement favorables aux salles de consommation à moindre risques, cette enquête indique qu'il est peut être temps d'adapter les politiques publiques à notre société addictogène en supprimant les sanctions pénales pour usage simple et en régulant les usages pour mieux agir sur les risques et les dommages.

 

Jean Pierre Couteron et Pierre Chappard



#75 Orneon

Orneon

    Perturbateur

  • +18
  • 567 messages

Posté 19 novembre 2013 - 16:19

Sur le sujet, il y a eu un débat sur Mumble organisé par le Parti Pirate le Lundi 7 Octobre 2013, avec pour invité Alexis Chanebeau, auteur du livre "Le chanvre - le cannabis - du rêve aux mille utilités".

Article du débat, avec l'enregistrement sonore disponible (au dessus de la date) : https://www.partipir....php?article399




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)