Aller au contenu


Photo

Les renseignements américains ont accès aux serveurs des géants d'internet depuis 2007


  • Veuillez vous connecter pour répondre
126 réponses à ce sujet

#1 Bulot_Atomik

Bulot_Atomik

    Nyctalope ET grosse salope

  • +18
  • 1 503 messages

Posté 07 juin 2013 - 09:03

Le scandale Verizon, qui a éclaté après les révélations du Guardian sur la saisie automatique des centaines de millions de données téléphoniques de citoyens américains, pourrait bien constituer la première étape d'une série de révélations sur les pratiques d'espionnage des communications opérées dans le plus grand secret par l'Etat américain. Le quotidien britannique affirme, en effet, dans son édition de vendredi 7 juin, que l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA) et le FBI ont ainsi accès aux serveurs de neuf géants américains de l'Internet, dont Microsoft, Yahoo!, Google et Facebook, pour y surveiller les activités d'étrangers.

 

Le quotidien américain The Washington Post publie des documents sur ce programme secret, fournis par un ancien employé du renseignement. Ces documents, dont une présentation PowerPoint, expliquent le partenariat entre l'agence d'espionnage NSA et les sociétés Internet. Le programme secret, au nom de code "Prism", est en place depuis 2007 et permet à la NSA de se connecter aux serveurs des entreprises, via un portail, pour consulter des informations sur des utilisateurs dont il existerait des éléments permettant de penser "raisonnablement" qu'ils sont à l'étranger, le tout sans ordonnance de justice. La loi américaine protège ses citoyens d'une surveillance faite sans ordonnance, mais les personnes hors du territoire ne bénéficient pas de cette protection et peuvent être espionnées en toute légalité.

 

 

3425811_3_7166_capture-ecran-de-la-prese

 

 

SKYPE, "UN DES ACCÈS LES PLUS RICHES"

Selon le journal, "les analystes qui utilisent le système sur un portail Internet à Fort Meade doivent entrer des 'sélecteurs', ou mots-clé de recherche, de façon à ce que la probabilité que la cible soit étrangère dépasse 51 %". Skype, AOL, Youtube, Apple et Paltalk participeraient également au système, et la plateforme d'hébergement de fichiers Dropbox devrait être ajoutée prochainement.

Selon le Guardian, la NSA peut consulter "les courriers électroniques, les chats vidéo et audio, les vidéos, les photos, les chats comme Skype, les transferts de fichiers, les détails des réseaux sociaux, et plus". Les communications par Skype peuvent être espionnées en direct. Il s'agit de "l'un des accès les plus riches (...) pour la NSA", selon le Guardian. Plus de 77 000 rapports de renseignements ont ainsi cité PRISM.

 

"PAS D'ENTRÉE CACHÉE"

 

Google a déclaré dans un communiqué aux deux quotidiens qu'il faisait "très attention à la sécurité des données de ses utilisateurs". "Nous ne divulguons de données à l'Etat fédéral qu'en accord avec la loi, et nous examinons ces demandes avec attention", dit-il. "Des personnes affirment que nous avons créé une 'porte d'entrée cachée' pour l'Etat dans nos systèmes, mais Google n'a pas de 'porte d'entrée cachée' pour que l'Etat accède à des données privées d'utilisateurs", poursuit-il.

Apple a, lui aussi, nié avoir connaissance de ce programme : "Nous ne fournissons aucun accès direct à nos serveurs à des agences gouvernementales, et toute agence de ce type recherchant des données sur un client doit obtenir un mandat judiciaire", a affirmé un porte-parole, Steve Dowling.

 

"CELA VA AU-DELÀ D'ORWELL"

 

Mais ces révélations ont concrétisé les pires craintes des défenseurs des libertés individuelles, qui tentent depuis des années de faire la lumière sur l'utilisation par le gouvernement du Patriot Act, la loi votée après le 11-Septembre. "Cela va au-delà d'Orwell", a dénoncé Jameel Jaffer, de l'ONG American Civil Liberties Union (ACLU), en référence au livre futuriste de George Orwell, 1984.

Une poignée d'élus, démocrates comme républicains, a dénoncé une atteinte à la vie privée "indéfendable et inacceptable", selon les mots du sénateur Bernie Sanders. "La saisie et la surveillance par la NSA de quasiment tous les clients de Verizon est une attaque stupéfiante contre la Constitution", a dénoncé le républicain Rand Paul.

De son côté, la Maison Blanche a démenti espionner les citoyens américains ou les personnes vivant aux Etats-Unis. Des parlementaires ont ensuite confirmé que le programme existait sous cette forme systématique depuis 2007, mais ne concernait que les "métadonnées" telles que le numéro appelé et la durée d'appel, et non le contenu des conversations. Sans confirmer formellement l'existence de ce programme, la Maison Blanche a assuré qu'il était indispensable à la lutte antiterroriste.

A lire : Scandale Verizon : Washington défend la saisie de millions de données

"La priorité numéro un du président est la sécurité nationale des Etats-Unis. Nous devons avoir les outils nécessaires pour faire face aux menaces posées par les terroristes", a déclaré un porte-parole de la Maison Blanche, Josh Earnest. Le système a permis d'éviter "un attentat terroriste important" aux Etats-Unis "ces dernières années", a même assuré le président républicain de la commission du renseignement de la Chambre des représentants, Mike Rogers.

Le directeur du renseignement américain, James Clapper, a estimé, pour sa part, que ces fuites menaçaient la sécurité nationale. Dans un communiqué, M. Clapper a indiqué que "la divulgation non autorisée d'une ordonnance de justice secrète [forçant l'opérateur américain Verizon à livrer à l'Agence nationale de sécurité la totalité des données téléphoniques de ses abonnés] pose une menace potentielle à notre capacité à identifier et à répondre aux risques auxquels est confronté notre pays".

 

"ILS PEUVENT VRAIMENT VOIR VOS IDÉES"

 

En 2006, le quotidien USA Today avait provoqué la stupeur en révélant que la NSA récoltait secrètement les données de communications d'Américains auprès des grands opérateurs. Le programme ne concernait alors que les communications entre un interlocuteur situé aux Etats-Unis et un autre à l'étranger. Il avait ensuite été transféré sous l'autorité d'une cour secrète de 11 juges chargés d'approuver toute écoute. Verizon s'est contenté de relever dans un communiqué que la compagnie était légalement obligée d'obéir à une telle ordonnance.

"Une expérience directe de ces systèmes et un sentiment d'horreur face à ses possibilités a poussé un officier du renseignement à fournir la présentation PowerPoint sur Prism et d'autres documents au Washington Post pour révéler ce qu'il estime être une intrusion choquante dans la vie privée", écrit le Washington Post. "Ils peuvent vraiment voir vos idées se former au fur et à mesure que vous les tapez", a confié cet officier au journal.

 

Source : lemonde.fr


Modifié par Bulot_Atomik, 07 juin 2013 - 09:20.


#2 nekochan

nekochan

    I want some more

  • Administrateur
  • 3 422 messages

Posté 07 juin 2013 - 22:41

Et donc en quoi ça nous  concerne nous  pauvre frogs ?



#3 Ichi Sumeragi

Ichi Sumeragi

    Nesforumeur

  • Membre
  • 2 446 messages

Posté 07 juin 2013 - 22:43

@Neko,tes données comme les miennes sont probablement présentes sur ces serveurs.



#4 nekochan

nekochan

    I want some more

  • Administrateur
  • 3 422 messages

Posté 07 juin 2013 - 22:45

Oui et donc ? je ne suis toujours pas citoyen USAien. De ce que dit ton article tout ça c'est pour eux pas pour les autres.



#5 Ichi Sumeragi

Ichi Sumeragi

    Nesforumeur

  • Membre
  • 2 446 messages

Posté 07 juin 2013 - 22:47

Je crois que t'as pas bien compris...

 

 

 

l'Agence nationale de sécurité américaine (NSA) et le FBI ont ainsi accès aux serveurs de neuf géants américains de l'Internet, dont Microsoft, Yahoo!, Google et Facebook, pour y surveiller les activités d'étrangers.

 

Tant que ça reste pour du terrorisme,contrebande,bref des crimes ça nous concerne pas (enfin,moi non en tout cas),sauf que ces données elles ont été vendues par les entreprises sus citées et elles sont donc probablement revendues à n'importe qui d'autre,pas forcément a de bonnes fins et sans ton accord.


Modifié par Ichi Sumeragi, 07 juin 2013 - 22:48.


#6 nekochan

nekochan

    I want some more

  • Administrateur
  • 3 422 messages

Posté 07 juin 2013 - 22:53

pop pop pop tu mélange un peu tout mon mignon.

 

Tu as pas l'aitre d'avoir bien lu l'article. l'article par bien plusieurs fois (une grosse dizaine) de la saisie d'information de citoyen USAien alors que toi tu te base sur une phrase qui pop d'on sais pas d'où et n'a aucune argumentation contrairement au reste de l'article.

 

Autre chose ces donnée n'on pas été vendus comme tu le dit mais saisi par des gouvernementales des USA et ce en accord avec les lois en vigueur dans ce pays.



#7 Mikachu

Mikachu

    Nesforumeur

  • Membre
  • 4 messages

Posté 07 juin 2013 - 23:06

Pourquoi ne suis je que peu surpris ?  :sleep:



#8 Delta

Delta

    Maître des Kiwis

  • +18
  • 353 messages

Posté 07 juin 2013 - 23:32

Je suis pas surpris non plus.

En réalité c'est un ordinateur qui doit prévoir le comportement des gens qu'ils essaient de mettre en place, ils veulent faire comme dans Minority Report.

Mais Ichi a raison de poster ça, ça va très vite devenir notre problème.

Vous avez entendu parler du "Grand Marché Transatlantique"? Vous pouvez être sur qu'ils vont nous coller cette merde sur le dos si ce projet abouti à ses fins.



#9 Ichi Sumeragi

Ichi Sumeragi

    Nesforumeur

  • Membre
  • 2 446 messages

Posté 07 juin 2013 - 23:43

Soit,elles ont été saisies; toujours est-il que c'est encore pire que de les vendre,ça peut arriver chez nous ce genre de trucs donc c'est pas a prendre a la lègere,et surveiller les étrangers,les étrangers vont pas aimer.



#10 Maraud

Maraud

    Pti enfant perdu

  • Membre
  • 162 messages

Posté 08 juin 2013 - 10:05

La france n'as pas besoin de piquer ces données, elle a un des plus gros resaux de surveillance de la population.

Nos RG sont infiltrés dans tous les résaux et tous le monde est sous écoute téléphonique. Mais ne vous inquiéter pas tant que vous resterez dans la normes tout ira bien, par contre si vous commencez à gueuler contre le système préparez vous pour des emmerdes pas possible(regarder le traitement des syndicalistes)



#11 Bulot_Atomik

Bulot_Atomik

    Nyctalope ET grosse salope

  • +18
  • 1 503 messages

Posté 12 juin 2013 - 08:49

Neko l'article que j'ai posté parle en effet de la population américaine, mais le scandale a fait des petits, vous avez sans doute entedu parler de Prsm ces derniers jours, ben c'est la même chose avec toutes les personnes vivant à l'extérieur des USA ... Apparament seul twitter n'a pas cédé.

 

Et Mozilla contre attaque :

 

Les récentes turpitudes de la NSA et du FBI, pris la main dans le pot de confiture en train d’écouter les conversations des citoyens américains, mais aussi du reste du monde, ont poussé Mozilla à créer une coalition anti-oreilles indiscrètes, StopWatching.Us.

prism1.jpg

Le premier objectif de cette initiative est de recueillir un maximum de signatures pour une pétition réclamant du Congrès américain de révéler toute l’étendue du programme d’espionnage de la NSA.

« Nous ne voulons pas d’un internet où tout ce que nous faisons est secrètement tracé par des entreprises ou des gouvernements » Alex Fowler, responsable du respect de la confidentialité à Mozilla.

Pour appuyer cette initiative, Mozilla a placé dans sa page de recherche, vue par des millions d’utilisateurs dans le monde, une courte explication ainsi qu’un lien vers le site web. Mozilla rappelle qu’il n’a reçu aucun ordre du gouvernement ou d’une agence fédérale pour donner des informations. La coalition compte dans ses rangs Greenpeace USA, Internet Archive, ou la World Wide Web Foundation de Tim Berners-Lee.



#12 Bulot_Atomik

Bulot_Atomik

    Nyctalope ET grosse salope

  • +18
  • 1 503 messages

Posté 13 juin 2013 - 08:53

TAO : la cellule secrète de la NSA qui espionne le monde depuis 15 ans

En début d’année, la société de sécurité Mandiant avait révélé l’existence d’une cyber-cellule de hacker chinois, l’Unité 61398, qui s’était introduit dans les entreprises et services américains pour y dérober des documents confidentiels. Face à ces accusations étayées de preuves solides, les autorités chinoises s’étaient contentées de rappeler que les Etats-Unis faisaient exactement la même chose depuis des années.

china-espionage-pla-61398_0.png

Quartier général de l’Unité 61398 (Rapport Mandiant)

Furieux, le responsable du département Internet du gouvernement chinois, Huang Chengqing, avait dénoncé l’hypocrisie des Américains et déclaré que Pékin avait en sa possession des « montagnes de données » prouvant les attaques répétées des Etats-Unis sur les infrastructures chinoises.

Dans le brouhaha qui a suivi les révélations sur le programme de surveillance PRISM, l’information est passée presque inaperçue : un article dans Foreign Policy révèle qu’un groupe secret de la NSA répondant au nom de code TAO pirate la Chine depuis 15 ans.

Singapour, Japon, Suisse... tous ciblés

Si l’existence et la mission de ce groupe étaient déjà connues, l’historien spécialiste de l’espionnage Matthew M. Aid auteur de l’article étale à grand renforts de sources diplomatiques et militaires anonymes l’étendue de ses pouvoirs.

Ce qui était un secret de polichinelle est donc maintenant un fait avéré : le Tailored Access Operations (TAO) qui dépend de la NSA officie depuis 15 ans et a pénétré avec succès les ordinateurs chinois et les systèmes de télécommunications, cracké les codes d’accès et volé des données, usant des mêmes méthodes qui ont permis aux chinois de s’infiltrer dans les systèmes américains. Mais avec quelques années d’avance.

La Chine ne serait d’ailleurs pas la seule nation ciblée par la cellule : selon l’analyste britannique Glenmore Trenear-Harvey, Israël, Singapour, le Japon, la Suisse et la Grande-Bretagne auraient eux-aussi été pénétrés à leur insu par les services américains.

Collecter, espionner et préparer la cyber-guerre

Mais la mission principale de la cellule – dont les locaux sont basés à Fort Meade renfermaient déjà 600 hommes, civils et militaires, en 2007 – est de repérer les points faibles des systèmes chinois et les cibles prioritaires à attaquer si le Président Obama l’ordonnait.

Le TAO aurait également pour but de collecter des informations sur les groupes terroristes étrangers, les activités d’espionnage contre les États-Unis, la prolifération des missiles balistiques et armes de destructions massives ainsi que les dernières évolutions politiques, militaires et économiques sur toute la planète.

nsa-logo.jpg

Emblème de la NSA

Des forces qui « tentent de prendre le contrôle »

Rien de bien neuf sous le soleil : l’espionnage se poursuit entre les nations sur le terrain cybernétique. En France, le dernier livre blanc de la Défense a d’ailleurs consacré le cyberespace comme un « champ de confrontation à part entière ».

Mais ces six derniers mois ont apporté au public un aperçu des pouvoirs que confère la maîtrise des technologie numériques et de télécommunications aux entreprises et gouvernements.

Depuis les révélations d’Edward Snowden (qui en promet encore d’autres très prochainement) des voix s’élèvent de tous côtés pour exhorter les citoyens à se réapproprier le contrôle d’Internet, comme Tim Berners-Lee, fondateur d’Internet, qui a mis en garde contre ces forces qui tentent de « prendre le contrôle » et menacent les « fondements de la société démocratique ».

 

Source : rue89.com



#13 Bulot_Atomik

Bulot_Atomik

    Nyctalope ET grosse salope

  • +18
  • 1 503 messages

Posté 03 juillet 2013 - 09:25

C'est moi ou vous en avez strictement rien à foutre ??

 

Je ne suis pas énervé mais relativement étonné que ça ne vous interpelle pas ...

 

Les révélations continuent, on apprend que même les ambassades et que nos divers représentants étaient sur écoute 24/24, et que ces écoutes servaient à mettre la pression lors des différentes négociations internationales.

 

Perso je trouve que cela devient vraiment flippant !

Hollande fait style qu'il est vénère, mais c'est une fiote et présentera ses fesses dès qu'Obama le souhaitera ...

 

D'ailleurs il paraitrait que les USA aient mis la pression sur la France, le Portugal et l'Italie afin d'interdire le survol du territoire au président Bolivien qui revenait de Russie de peur que Snowden se cache dans l'avion présidentiel, ça prend de ces proportions ...



#14 Maraud

Maraud

    Pti enfant perdu

  • Membre
  • 162 messages

Posté 03 juillet 2013 - 10:32

Ben disons que les étas-unis surveillent le monde depuis le début de la guerre froide, déjas en 1999 un scandale avait éclaté et tout le monde avait déjas déjàs fin d'être surpris( http://www.legrandso...elon-deja.html)

Et d'habitude les gens qui disent que l'on est surveillés sont taxés de conspirasionistes, et sont traité aussitôt comme des fous.

Et n'oublie pas que Obama lui-même n'est qu'un pantin aux mains des bourgeois.



#15 Bulot_Atomik

Bulot_Atomik

    Nyctalope ET grosse salope

  • +18
  • 1 503 messages

Posté 03 juillet 2013 - 11:01

Perso Obama peut être le pantin de qui il veut j'en ai rien à foutre, mais que cela impacte mon pays c'est autre chose.

Oui il semblerait que tout le monde était au courant, et qu'ils feintent tous la surprise histoire de pas se faire incendier, mais là c'est sorti au grand jour, et ils ont intérêt à s'expliquer, et avec d'autres arguments que la sécurité et la lutte anti terroriste.

 

Parce que certes il y a une différence au niveau européen entre espionnage industriel, de sécurité, et de la vie privée, mais aux USA, tout cela est mélangé, tout est fait avec n'importe quoi, les plus grandes dérives deviennent donc possibles.

 

Pour une fois que l'Union Européenne peut se faire entendre et faire imposer sa vision de la société, ils n'ont pas intérêt à faire leurs victimes et à s'aligner sur les Etats Unis.



#16 HenryFonda

HenryFonda

    Quidam

  • Membre
  • 1 668 messages

Posté 03 juillet 2013 - 11:23

Non, mais ça me fout en boule aussi. Surtout que, comme tu le dis, la protection du territoire national n’est qu’un prétexte (sûrement de bonne fois en 2001) dont ils se servent aujourd’hui pour légitimer l’espionnage industriel et de nos vies privées.

Et puis, j’ai pas l’impression que l’Union Européenne soit prête à sortir de son rôle de vassal des Etats-Unis, vu comment s'annonce la gestion du cas Snowden.



#17 Bulot_Atomik

Bulot_Atomik

    Nyctalope ET grosse salope

  • +18
  • 1 503 messages

Posté 03 juillet 2013 - 12:43

Hier l'émission C dans l'air traitait du sujet, et j'ai vraiment été choqué par ce qui s'est dit, je n'ai pas de lien, mais si vous avez l'opportunité de la voir regardez là, c'est assez édifiant.

 

Un des principaux problèmes relevé est que tout ce qui touche à l'informatique est géré à la base par des entités américaines : internet, les FAI, et même les systèmes d'exploitations, bref tout vient de chez eux.

 

Une des premières solutions énoncée est de monter un système d'exploitation européen, un peu à l'image de ce qui a été fait avec les GPS par exemple, histoire de ne pas être dépendant d'eux, puis de crypter TOUS nos échanges (car lorsque l'information est stockée elle est cryptée, mais pas lorsqu'elle transit entre chaque points elle ne l'est pas. Et là, on a Mega monté par notre ami Dotcom, qui propose exactement ce type de service d'échange crypté, et quand on connait son aversion pour les Etats Unis, je trouve qu'il y aurait quelques chose à faire avec lui.

 

Mais si déjà on pouvait montrer l'exemple sur les cas de Snowden, Assenge etc ce serait un bon début.


Modifié par Bulot_Atomik, 03 juillet 2013 - 12:43.


#18 Schtroumpf paresseux

Schtroumpf paresseux

    Nesforumeur

  • Membre
  • 305 messages

Posté 03 juillet 2013 - 13:01

Evidemment que c'est un scandale, et c'est sur ce genre de points que l'on attend protection d'entités comme l'Etat ou l'Union européenne.

 

Les USA ont la puissance d'un empire : ils font à peu près ce qu'ils veulent. Il y a deux moyens de faire cesser ce genre de choses : de l'intérieur et de l'extérieur.

 

De l'extérieur. Une puissance n'arrete de se développer que lorsqu'elle rencontre une autre puissance. Ici le niveau pertinent est l'Etat. Nous devons exiger de notre Etat qu'il tape du poing sur la table (je dis pas guerre, hein : une guerre a toujours pour effet d'accroitre le niveau d'espionnage réciproque ; je parle de faire valoir d'autres moyens de pression) et dise aux nortaméricains (comme dit Mélenchon) : ça ce n'est pas possible.

 

De l'intérieur. Les citoyens américains doivent exiger de leur Etat fédéral que cela cesse (eux qui n'ont que les mots liberté et vie privée à la bouche), parce que ce ne sont pas seulement des activités d'espionnage de l'étranger, mais aussi de surveillance du peuple américain).

Ca ne se passe pas. Pourquoi ? 1) parce que ces citoyens ne font rien, ils dorment, 2) parce que le système démocratique américain est douteux, a fortiori concernant les questions de sécurité.

 

Mais je ferais remarquer que nos services secrets doivent faire exactement la meme chose. Or je vois peu de citoyens français révoltés contre la DGSE ou les RG. Il est vrai que faire des recherches sur ces services et s'engager dans des associations de défense de la vie privée, c'est beaucoup moins sexy et facile que de se gaver de documentaires sur les coups tordus de la CIA ou de la NSA en croyant que l'on a tout compris à la façon dont fonctionne le monde.

On pourra jeter la pierre aux américains quand nous memes nous nous serons réveillés.

 

Par ailleurs, au plan individuel, il serait à propos de nous interroger sérieusement sur nos pratiques d'internet : Facebook, Google, YouTube, ne sont pas nos amis, n'ont rien à foutre de la démocratie et de la protection de la vie privée, et collaborent avec des Etats tyranniques dès que cela leur permet de gagner des marchés.

 

 

 



#19 Ichi Sumeragi

Ichi Sumeragi

    Nesforumeur

  • Membre
  • 2 446 messages

Posté 03 juillet 2013 - 15:02

C'est pas que ça m'interpelle pas,c'est que ça me surprend même pas. 

 

La démocratie mon cul,ça marche que dans les livres ce truc.



#20 MogMog

MogMog

    Nesforumeur

  • Membre
  • 98 messages

Posté 03 juillet 2013 - 21:20

"Les renseignements américains ont accès aux serveurs des géants d'internet depuis 2007": le titre résume l'incompréhension générale de la presse autour du sujet (ni vois rien de personnel Bulot_Atomik, j'imagine que tu l'as peut-être lu tel quel ailleurs). Bien souvent, la presse ne comprend pas le fonctionnement d'internet.

Que les autorités puissent accéder à des infos stockées sur les serveurs des sociétés telles que Google, Facebook et consorts n'a rien de bien choquant, ni même d'illégal: suite à un mandat ordonné par un juge, ca n'a rien de différent d'une perquisition et ca existe depuis le début de l'internet.

Le problème du protocole PRISM, ce serait, notez, au conditionnel, que la NSA ait accès de manière permanente et systématique à ces données. On ne serait donc plus dans des mesures classiques et ces agences n'auraient plus besoin de passer par un juge pour mettre quelqu'un sur écoute (quelqu'en soit sa forme). Et c'est ca qui pose problème.
Alors comment c'est possible?

Quelques uns s'inquiètent de ce que ca signifie pour tous les gens ne résident pas sur le territoire US. En réalité, ce protocole est tout autant à destination des étrangers qu'à destination des résidents sur le sol US. Cette mesure s'inscrit dans une loi, instaurée sous le gouvernement Bush Jr, dont vous avez forcément entendu parler au moins une fois: le patriot act. Je vous la fait en gros, c'est une loi qui dit que le gouvernement US peut mettre en détention, sans limite de temps, sans inculpation et sans procès, toute personne étant soupçonnée d'activité terroriste. Et ces pour détecter ce type de personne, américains ou non, que PRISM serait mis en place.

 

Ce qu'il faut savoir, c'est que c'est pas le premier programme de ce type envisagé.

Que depuis, les sociétés listées dans ce programme, ont pour la plupart diffusée des communiqués affirmant qu'ils n'avaient aucune connaissance de tels protocoles. Info qui peut tout et rien dire.
Qu'il est de la responsabilité de chacun de bien utiliser internet. Je rappelle que si vous utilisez facebook, twitter, google, skype, que vous utilisiez les pubs adsense ou autre, ou même que vous utilisiez steam, vous vous exposez à être dans les bases de données qui seront éventuellement consultées.

Si c'est gratuit, vous êtes le produit.

 

Mais LE gros problème majeur auquel quasiment personne ne fait référence, par excès de confiance, c'est le suivant.

La seconde guerre mondiale nous a démontré que le recensement administratif peut faire de gros dégâts. Imaginez qu'ils aient eu accès à de telles bases de données.

Que ce passera-t-il quand les empires actuels chuteront (parce qu'ils chuteront tous, tôt ou tard), et que les remplaçants auront accès à tout ca?


Modifié par MogMog, 03 juillet 2013 - 21:26.


#21 Serenus

Serenus

    LVSOR MINOR CACANS

  • Membre
  • 795 messages

Posté 04 juillet 2013 - 08:40

L'espionnage américain c'est comme les nouvelles technologies, tout le monde s'en fout!  



#22 Bulot_Atomik

Bulot_Atomik

    Nyctalope ET grosse salope

  • +18
  • 1 503 messages

Posté 04 juillet 2013 - 08:52

Le titre était un simple copier collé de l'article que j'avais trouvé.

 

Comme tu le dis, c'est le fait qu'ils y aient accès quand ils veulent et pour l'utilisation qu'ils veulent, sans passer par un juge (qui lui aurait le pouvoir de juger la légitimité d'un tel acte, comme c'est le cas en Europe) qui pose problème.

 

Perso j'espère beaucoup d'une réaction de l'UE sans vraiment y croire.



#23 Ichi Sumeragi

Ichi Sumeragi

    Nesforumeur

  • Membre
  • 2 446 messages

Posté 04 juillet 2013 - 17:46

En ce moment,une pétition a été lancée afin d'accepter la demande d'asile politique d'Edward Snowden en France :

 

https://www.change.o...-edward-snowden


Modifié par Ichi Sumeragi, 04 juillet 2013 - 17:47.


#24 Bulot_Atomik

Bulot_Atomik

    Nyctalope ET grosse salope

  • +18
  • 1 503 messages

Posté 05 juillet 2013 - 09:53

Même si je suis persuadé que ça ne servira à rien, j'ai signé.



#25 HenryFonda

HenryFonda

    Quidam

  • Membre
  • 1 668 messages

Posté 05 juillet 2013 - 13:30

C'est malheureux, mais je ne suis pas surpris.

 

http://www.lemonde.f...740_651865.html




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)