Aller au contenu


Photo

Une ville autonome en espagne depuis 30 ans applique un système de démocratie directe et sociale


  • Veuillez vous connecter pour répondre
16 réponses à ce sujet

#1 Maraud

Maraud

    Pti enfant perdu

  • Membre
  • 162 messages

Posté 30 mai 2013 - 20:48

Une ville en espagne à reussi à appliquer un sytème communiste et démocratique en plein andalousie ( Sud de l'Espagne):

 

http://www.legrandso...s-lecteurs.html

 

Je pense que finalement malgré tous les détracteurs une autre société plus démocratique est possible et en plus elle eput être sociale comme le montre la vidéo.



#2 nekochan

nekochan

    I want some more

  • Administrateur
  • 3 422 messages

Posté 30 mai 2013 - 20:54

Le problème de ce genre d'exemple c'est que ça fonctionne sur de petites structures comme une ville ici a aucun exemple viable à une grande échelle que ce soit un pays ou un continent.



#3 Serenus

Serenus

    LVSOR MINOR CACANS

  • Membre
  • 795 messages

Posté 30 mai 2013 - 21:41

Avec l'exemple de ce village, on est un peut malheureusement, dans le principe de l’exception qui confirme la règle. 



#4 Maraud

Maraud

    Pti enfant perdu

  • Membre
  • 162 messages

Posté 30 mai 2013 - 21:44

Parceque on a pas essayé Nekochan. Le principe de l'anarcho-communisme repose sur ça: des milliers de petites entités autonomes fesant leur foins chacun dans leur coin fédéraliser dans un pays, en clair les communes détiennent tous les pouvoirs sur ce qui affectent uniquement la ville, quand ça concerne une plus grande zone, toutes les villes concernés envoies leurs délégués, etc...



#5 Delta

Delta

    Maître des Kiwis

  • +18
  • 353 messages

Posté 30 mai 2013 - 21:50

Moi j'ai tendance à penser que c'est la faute à ceux qui veulent tout rassembler. On arrête pas de regrouper, de tout mettre dans le même panier.

Mondialisation y'en a qui appelle ça.

Et ensuite on met à la tête de tout ce foutoir des hommes en cravate, et peu nombreux comme ça on leur donne bêtement tous les pouvoirs.

Non, le fédéralisme est selon moi une solution qui peut faire changer les choses. Plus d'irresponsabilité politique, un système beaucoup plus démocratique ou chacun peut réellement s'investir, et surtout moins de domination, de concurrence et de dumping social.



#6 Toofi

Toofi

    Etalon du cul

  • +18
  • 772 messages

Posté 31 mai 2013 - 12:31

Et la porte ouverte aux séparatistes de France.

 

Coucou je viens de Belgique, je suis un pays fédéral ;) mon pays se désagrège en donnant toujours un peu plus de pouvoir aux régions et provinces, et de moins en moins à l'état. Les premières ne savent pas gérer ces nouveaux pouvoirs, c'est la merde pour certains sujets en ce moment.

Le fédéralisme est bien sur le papier, mais a aussi ses défauts. L'Allemagne est un pays fédéral et certaines de ses régions sont plus pauvres que d'autres, n'ont pas la même qualité de vie, salaires, etc.

C'est un excellent compromis dans le fonctionnement d'un Etat (ou de plusieurs Etats, les USA sont une fédération d'Etats), mais le fédéralisme pour le (con)fédéralisme n'est jamais une bonne chose. Il faut toujours un pouvoir central quelque part.

 

Si je me souviens bien la Tchequoslovaquie était une fédération et a splittée également dans années nonante (oui, nonante).


Modifié par Toofi, 31 mai 2013 - 12:31.


#7 Maraud

Maraud

    Pti enfant perdu

  • Membre
  • 162 messages

Posté 31 mai 2013 - 15:43

C'est en effet négatif sur certain pôints mais ça prouve quand même que quand les gens le veulent un système sociale et démocratique et qu'on peut trouver un juste milieux entre centralisme et anarchisme. A condition de rester solidaire bien sur. Et au pire Liberta Auvergnat!



#8 Delta

Delta

    Maître des Kiwis

  • +18
  • 353 messages

Posté 31 mai 2013 - 16:09

Du point de vue de Toofi on comprends tout à fait une réticence à ce genre de systèmes.

Mais comme Maraud le dit, quand les gens voient que c'est n'importe quoi ailleurs, ils se prennent en main eux-mêmes et construisent quelque chose de juste et intelligent.

Et c'est exactement la condition qui est nécessaire, la solidarité, sans ça ça ne peut pas fonctionner.



#9 Sombrax

Sombrax

    Brony Paranoïaque

  • Membre
  • 75 messages

Posté 01 juin 2013 - 00:11

Ce système marchait déjà à l'époque de la Grèce antique, et à cette époque, il a aussi prouvé qu'il devait se limiter aux petites structures.



#10 SuperJesus

SuperJesus

    Mange Marde

  • +18
  • 60 messages

Posté 01 juin 2013 - 01:58

http://www.linternau...tion/ideologie/

Le capitalisme est l'idéologie imposée en Europe, voilà pourquoi aucun état ne peut, de nos jours, "changer de régime". Les gens qui dirigent l'Europe n'ont rien à y gagner si une partie d'un peuple s'exile du système économique actuel.



#11 Toofi

Toofi

    Etalon du cul

  • +18
  • 772 messages

Posté 01 juin 2013 - 16:38

Et il faut le vouloir aussi. La solidarité prend plusieurs formes en fonction du régime choisi. La solidarité a ses formes dans un état centralisé, une autre dans un pays fédéral. S'exiler économiquement n'est pas vraiment ce qu'on appeler être solidaire, sauf dans sa propre petite structure. On y revient, ça fonctionne dans les petites structures, mais quand on prend un point de vue plus "global", on se rend compte qu'on a affaire à une solidarité beaucoup plus morcellée.

 

Pourquoi n'y aurait-il pas de solidarité dans la mondialisation ? Elle prend tout simplement une autre forme. Le problème c'est que pour l'instant elle n'est pas clairement visible et que l'on retient toujours mieux le manque de solidarité actuel. Mais ça pourrait très bien être la même chose dans l'autre sens, le fédéralisme poussé à bout montre un manque de solidarité entre les états fédérés. Un état pensera avant tout à "son" état, et l'autre ne vient qu'après.

 

Je ne suis pas contre le fédéralisme. Comme je l'ai dit, c'est un excellent compromis dans le partage des pouvoirs, et je suis plutôt satisfait que mon pays soit fédéral. Il faut juste trouver un équilibre juste. De mon point de vue, aucun extrême n'est acceptable. Un état complètement central est mauvais, une fédération sans aucune coordination entre les groupes est mauvais également.

Pour donner mon avis tranché, je suis beaucoup plus attiré par l'idée d'une Europe fédérale. Vers une plus grande globalisation et égalisation de nos modes de fonctionnement. Ce qui est plutôt contre le fonctionnement débattu ici (et l'idéologie française majoritaire ainsi que l'humeur générale en Europe, j'en conviens).

 

Et c'est ça le problème, il y en aura toujours qui ne seront pas d'accord avec l'autre. D'où l'idée de toujours chercher le compromis, "l'équilibre".

(désolé si je me suis éparpillé ou n'ai pas été clair, je suis pas en grande forme ce week end haha)


Modifié par Toofi, 01 juin 2013 - 16:46.


#12 Bulot_Atomik

Bulot_Atomik

    Nyctalope ET grosse salope

  • +18
  • 1 503 messages

Posté 03 juin 2013 - 15:16

C'est beau ce que vous dites les gars, mais ça me parait tellement impossible dans l'état actuel des choses que ça me fait sourire ...

 

 

J'aimerai y croire, mais j'ai perdu toute foi en l'être humain.



#13 Orneon

Orneon

    Perturbateur

  • +18
  • 567 messages

Posté 12 août 2013 - 18:04

Le problème de ce genre d'exemple c'est que ça fonctionne sur de petites structures comme une ville ici a aucun exemple viable à une grande échelle que ce soit un pays ou un continent.

C'est justement l'élection qui ne "fonctionne" que dans des petites structures, où on peut connaître l'élu et surveiller ce qu'il fait. A l'échelle d'une nation c'est impossible, et toutes les dérives d'abus, de promesses non tenus et de trafics financiers de toutes sortes nous le prouvent tous les jours.

Faut lire Cornelius Castoriadis et Bernard Manin sur le sujet de l'élection et de la démocratie, ils sont passionnants.



#14 dorel

dorel

    oisif

  • Membre
  • 125 messages

Posté 13 août 2013 - 08:12

Je voudrais juste réagir à cette phrase de Maraud: 

"'on peut trouver un juste milieux entre centralisme et anarchisme"

Si on analyse les systèmes d'appartenance social via le lien village/cité/ville/etat, on se rend vite compte que les principes d'entr'aide ont disparue à l'apparition de la centralisation de l'Etat (pour faire vulgaire et court, avec la Renaissance donc). Faisant disparaître peut à peut le principe de la commune qui subsistait très fortement dans le regroupement par guilde. Il y a bien sûr des liens très étroit entre apparition de la centralisation du pouvoir, apparition très forte de la nature pacifiste de l'homme entraînant alors une professionnalisation de l'armée, et autonomie du pouvoir marchand.

Pour en avoir de meilleurs notions sur l'entr'aide, je ne peux que vous conseiller de lire "L'entr'aide" de Kropotkine (j'en ai fait une très courte présentation dans le topic dernière lecture), ainsi que 'L'homme et la terre" de Elisée Reclus. Et pour ce qui concerne la centralisation, allez voir du coté de Fernand Braudel "civilisation matérielle, économie et capitalisme".


Modifié par dorel, 13 août 2013 - 08:13.


#15 Orneon

Orneon

    Perturbateur

  • +18
  • 567 messages

Posté 23 mars 2014 - 13:25

Juste pour info, dans le Gard, à Saint-André-de-Valborgnes, une liste de tirés au sort a été constituée pour les municipales, dont le rôle serait d'enregistrer les projets et de servir de support légal aux habitants qui eux prendraient les décisions par référendum. Une interview du Midi Libre sur cette initiative : http://www.midilibre...teur,836664.php



#16 Bruno

Bruno

    Nesforumeur

  • Membre
  • 2 267 messages

Posté 23 mars 2014 - 15:21

Une démarche qui va surement faire des envieux avec toutes les communes sans listes et maires sur le départ, on va devenir conseiller comme on devient juré, c'est à dire en traînant les pieds. Tant que le maire ne risquera pas la prison pour un panier de basket qui se décroche cela dit, ça ne réglera pas tout le problème. Si les statuts restent inchangés au premier couac judiciaire c'est pour lui/elle. Et je suppose qu'ils ne vont pas proposé chaque permis de construire ou place de marché à un référendum.

 

Le maire en chaise tournante c'est assez casse gueule sur le papier qui représente la responsabilité quand il y a un problème ? Les individualités feront leurs grands retours le maire qui dit "c'est celui là qui était maire au moment du problème, allez le le voir lui !". C'est une mairie, c'est pas les cahiers d'appel du collège dont on est tous responsable une fois via l'ordre alphabétique.



#17 Orneon

Orneon

    Perturbateur

  • +18
  • 567 messages

Posté 23 mars 2014 - 15:30

Sauf qu'être juré n'est pas soumis au volontariat et pour refuser il faut une très bonne excuse, alors qu'ici, n'importe quel tiré au sort peut refuser et dans ce cas on demande au suivant dans la liste (pour ça que dans cet exemple, le premier à avoir accepté était le 95ème tiré au sort de la liste).

Après oui cette action est surtout une action d'éducation populaire qui essaye de s'insérer dans une structure avec ses Institutions propres qui ne sont pas forcément compatibles avec un fonctionnement démocratique, il faudra réfléchir à comment les changer pour faire ça bien, mais je trouve ça intéressant d'utiliser les structures actuelles et leur fonctionnement et tenter de le "hacker" pour en faire quelque chose de démocratique, et je pense que ça joue dans le fait d'apporter une réflexion sur la démocratie et une remise en question du système électif, chez les habitants.

Sur le papier effectivement c'est le maire qui détient la responsabilité légale, parce qu'actuellement nos structures sont faites ainsi. Cela dit, si ce sont les habitants qui prennent les décisions (c'est le but), je pense que ça les responsabilise, et qu'ils seront donc capable de prendre la responsabilité en cas de mauvaise décision : on n'accuse personne, on se retrousse les manches et on prend une autre décision, on corrige le problème de manière démocratique.

Il faut voir comment ça se déroule, faut déjà que cette initiative passe l'étape de l'élection municipale. Mais si ça passe, ce sera une bonne expérimentation locale qui permettra à tout le monde de s'en inspirer pour l'étendre aux autres communes et peut-être à terme à l'échelle nationale.




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)